Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Soupçons d'agressions sexuelles dans une école musulmane britannique

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 13 Mars 2013



En Grande-Bretagne, la police a ouvert une enquête pour agressions sexuelles et séquestration sur des élèves de Jamea al Kauthar, un établissement scolaire privé musulman réservé aux jeunes filles situé à Lancaster, dans le comté de Lancashire, au nord-ouest de l'Angleterre.

L'enquête de la police a été déclenchée très récemment. Elle a conduit à l'arrestation de trois hommes samedi 9 mars. Deux d'entre eux âgés de 30 et 40 ans, interpellés pour agressions sexuelles et séquestration, ont été libérés sous caution dans l'attente de nouvelles investigations. Le troisième homme âgé de 53 ans, interpellé pour séquestration, a été libéré sans qu'aucune charge ne soit retenu contre lui.

Andy Webster, chef de la police du Lancashire, a précisé qu'ils étaient « encore au tout début de ce qui est une enquête complexe », indique le journal britannique The Guardian.

Une ligne téléphonique a par ailleurs été mise en place pour les parents des jeunes filles. Un numéro a été donné pour les familles vivant en Grande-Bretagne et un autre pour celles résidant à l'étranger. En effet, l'école, qui a ouvert ses portes en 1996, comptent 410 résidentes âgées de 11 à 20 ans, venues des quatre coins du monde.

Sur son site, Jamea al Kauthar, qui affiche des taux de réussite excellents aux examens, explique « être au courant des allégations » et affirme « collaborer pleinement avec la police » et fournir, quand elle le pourra, des informations précises sur les suites de l'enquête. L'affaire entache toutefois la réputation de cet établissement d'excellence.

Lire aussi :
Grande-Bretagne : la première école musulmane gratuite en 2012





Loading










Votre agenda