Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Six jeunes soupçonnés d'être partis combattre en Syrie arrêtés

Rédigé par La Rédaction | Mardi 13 Mai 2014



Six jeunes hommes accusés d'être des jihadistes ont été interpellés et placés en garde à vue, mardi 13 mai, peu avant 6 heures du matin, à Strasbourg. Ils sont soupçonnés de s’être rendus en Syrie et d’avoir combattu aux côtés des groupes rebelles. Ils seraient revenus en France il y a un mois.

Selon Europe 1 qui avait révélé l’information, les jeunes hommes, d’origine maghrébine et turque, ont prétendu partir à la mi-décembre en vacances à Dubaï. En réalité, ils se seraient rendus dans le sud de la Turquie, avant de rejoindre un camp d’entraînement au « jihad ». Après un signalement de leurs parents, tous sont revenus en France. A l’époque, ces derniers s’étaient d’ailleurs inquiétés de l'absence de réaction des autorités françaises.

L’opération, qui a duré plusieurs heures, était conduite par la nouvelle Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), appuyée par le Raid et le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN). Bernard Cazeneuve a salué « le sang froid et la grande efficacité » des forces de l’ordre et a précisé qu’une enquête était en cours, menée par un juge d’instruction.

Le ministre de l’Intérieur a aussi estimé que l’opération est une « démonstration de la détermination totale du gouvernement à lutter de toutes ses forces contre le terrorisme et l’embrigadement des jeunes dans la radicalisation » et s’est félicité que son plan de lutte anti-jihad « s'applique façon résolue et sans aucune faiblesse ». Toutefois, encore peu d'éléments d'information ont filtré quand au passé des jeunes hommes arrêtés dont les motifs de leur départ au Proche-Orient sont encore à vérifier.

Lire aussi:
Syrie : soupçonné de recruter des jihadistes, il est expulsé vers l'Algérie
Jihad Syrie : « C’est au gouvernement d’aller chercher les mineurs »
Un numéro vert pour prévenir les départs en Syrie
Syrie : une étude inédite sur les familles de jeunes endoctrinés
Des mesures pour freiner les départs au « jihad » en Syrie




Loading