Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Siège de SOS Méditerranée envahi : 22 militants d'extrême droite mis en examen

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 8 Octobre 2018



Siège de SOS Méditerranée envahi : 22 militants d'extrême droite mis en examen
Les 22 militants de Génération Identitaire qui ont envahi, vendredi 5 octobre, le siège de SOS Méditerranée à Marseille ont été mis en examen pour « violences en réunion », « séquestration », « participation à un groupement en vue de commettre des violences » et « enregistrement et diffusion d'images violentes », a annoncé le le parquet de Marseille.

Outre la mise en examen, ils ont été placés sous contrôle judiciaire dimanche 7 octobre avec « interdiction de paraître à Marseille » et « interdiction d'entrer en relation avec un membre de SOS Méditerranée ».

Les 22 militants avaient envahi le siège de l’association à la veille d’une journée européenne de mobilisation en soutien à l'Aquarius, son navire qui porte secours en mer aux migrants. Ils avaient été rapidement délogés par la police après avoir déployé une banderole accusant l'ONG d'être « complice du trafic d'êtres humains ».

L'association, qui a déclaré que des militants de Génération Identitaire avaient « molesté » des membres du personnel et « empêché plusieurs autres par la force » de quitter les lieux avant l'arrivée de la police, a porté plainte contre le groupuscule d’extrême droite, en croisade contre les migrants.

Des milliers de personnes se sont rassemblées à travers la France samedi 6 octobre en soutien au travail de SOS Méditerranée, qui appelle, dans une pétition, « à tous les Etats d’Europe de respecter l’obligation de sauvetage en mer ».

« Cet impératif doit primer sur toute considération d’ordre politique, dans le respect du droit international », signifie l’ONG, exhortant les pays européens à « prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de repartir au plus vite mener sa mission vitale de sauvetage ». L’Aquarius, à quai à Marseille depuis le 4 octobre faute de pavillon, a secouru en 31 mois 29 523 personnes en détresse dans la mer Méditerranée lors de 230 opérations de sauvetage.

Lire aussi :
Génération identitaire loue un navire pour empêcher le sauvetage de migrants