Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Shinzo Abe exclut la démission

| Lundi 30 Juillet 2007



Lors des élections sénatoriales de dimanche, le bloc conservateur au pouvoir au Japon a subi une cinglante défaite, mais le Premier ministre Shinzo Abe a exprimé l'intention de rester au pouvoir.

"Je suis déterminé à tenir mes engagements, bien que la situation soit critique", a-t-il déclaré après avoir admis sa responsabilité dans la défaite.

"Nous devons restaurer la confiance de la population dans le pays et le gouvernement", a-t-il ajouté.

L'agence de presse Kyodo a rapporté un peu plus tard qu'un remaniement de son cabinet pourrait intervenir fin août.

La coalition, formée par le Parti libéral démocrate (PLD) et le Nouveau Komeito, n'aura pas à quitter le pouvoir puisqu'elle dispose encore d'une large majorité à la Chambre des représentants, qui désigne le Premier ministre.

Mais avec la percée du Parti démocrate, principale formation d'opposition en passe d'obtenir la majorité à la chambre haute, il deviendra difficile pour le gouvernement de faire voter les lois.

Ichiro Ozawa, chef du Parti démocrate, ne s'est pas exprimé en public en raison de sa santé précaire, décidant de se reposer après une longue et intense campagne électorale.

Les électeurs, mécontentés par une série de scandales et la mauvaise gestion du dossier des retraites, ont privé la coalition au pouvoir de sa majorité au Sénat, à l'occasion du premier test électoral national depuis l'arrivée d'Abe à la tête du gouvernement, il y a dix mois.




Loading