Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Refusant d’accueillir Israël, les Mondiaux 2019 paralympiques de natation retirés à la Malaisie

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 28 Janvier 2019



Refusant d’accueillir Israël, les Mondiaux 2019 paralympiques de natation retirés à la Malaisie
Parce qu'elle refusait d'accueillir des athlètes israéliens, la Malaisie s'est vue retirée dimanche l'organisation des Championnats du monde paralympiques de natation, censés se tenir cet été.

Le Comité international paralympique (CIP) a décidé, dimanche 27 janvier, de retirer l'organisation des Mondiaux 2019 paralympiques de natation à la Malaisie, prévue initialement de se tenir à Kuching du 29 juillet au 4 août, en raison de son refus catégorique d'accueillir les athlètes israéliens.

« Tous les Championnats du monde doivent être ouverts à l'ensemble des athlètes et nations admissibles qui doivent pouvoir y participer en sécurité et sans aucune forme de discrimination. Quand un pays hôte exclut des athlètes d'une nation particulière, pour des raisons politiques, nous n'avons aucune autre alternative que de chercher un nouvel hôte pour les championnats », a fait savoir le président du CIP, Andrew Parsons, dans un communiqué.

« Lutter au nom des opprimés »

Ce dernier assure avoir obtenu initialement « des garanties que tous les athlètes et pays admissibles seraient autorisés à participer à l'épreuve en toute sécurité », lorsqu'il avait attribué en septembre 2017 l'organisation de ces Mondiaux 2019 à la Malaisie, une compétition qualificative pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2020.

Entre-temps, « il y a eu un changement de dirigeants politiques et le nouveau gouvernement malaisien a des idées différentes. La politique et le sport ne font jamais bon ménage et nous sommes déçus de voir que les athlètes israéliens n'auraient pas été autorisés à concourir en Malaisie », a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères malaisien Saifuddin Abdullah a récemment justifié la décision de ne pas accueillir les nageurs israéliens par la volonté de son pays de « lutter au nom des opprimés ». La Malaisie, qui interdit l’entrée de voyageurs ayant un passeport isarélien, fait partie des pays majoritairement musulmans qui n'ont officiellement pas de relations diplomatiques avec Israël.

Lire aussi :
Eurovision 2019 en Israël : des militants BDS investissent le plateau de France 2 en direct