Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 


Sur le vif

Rassemblements et prières de rue : la mise en garde de Gérald Darmanin envers les catholiques

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 14 Novembre 2020 à 11:00

           


Rassemblements et prières de rue : la mise en garde de Gérald Darmanin envers les catholiques
Après plusieurs rassemblements le week-end du 1er novembre devant des lieux de culte catholique pour protester contre la suspension des messes publiques, Gérald Darmanin a appelé les catholiques à respecter les lois de la République en faisant preuve de patience face à la crise sanitaire du Covid-19 plutôt que de participer à des manifestations appelant à la reprise des cultes.

Le ministre de l’Intérieur, qui refuse tout nouveau « week-end de mansuétude », a fait savoir qu’il est prêt à envoyer les forces de l’ordre ce week-end du 14 novembre pour verbaliser les personnes présentes aux rassemblements. « Je ne souhaite pas envoyer les policiers et gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment, mais s'il s'agit d'un acte répété et manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai dès ce week-end », a-t-il prévenu sur Franceinfo. « La vie est plus importante que tout. Et la vie, c'est de lutter contre le coronavirus. »

« Du respect de ces règles dépendra la durée du confinement et des restrictions qui l'accompagnent »

Dans un message public adressé « aux croyants », Gérald Darmanin a rappelé la gravité de la crise sanitaire. « Pour sauver des vies, elle exige que nous fassions, tous, des efforts ponctuels. La santé de chacun doit primer. C'est le sens des décisions prises par le gouvernement, confirmées par le Conseil d'Etat », a-t-il fait savoir.

« Dans ce contexte exceptionnel, j'appelle chacun à respecter la loi de la République. Quiconque viendrait à l'enfreindre s'exposerait à des sanctions. Il en va de notre responsabilité collective : du respect de ces règles dépendra la durée du confinement et des restrictions qui l'accompagnent, notamment pour la pratique du culte », a fait valoir le ministre

« Le gouvernement est pleinement conscient des conséquences que l'interdiction des cérémonies religieuses dans les lieux de culte peuvent engendrer sur le quotidien de certains de nos compatriotes, et cela dans une dimension très intime qu'est la pratique religieuse », a-t-il signifié, rappelant que les lieux de cultes restent ouverts « pour permettre le recueillement individuel, dans le respect des gestes barrières » et la participation aux enterrements et aux mariages dans la limite de 30 et de 6 personnes.

Les représentants des principaux cultes seront réunis lundi 16 novembre par Gérald Darmanin afin d’évoquer notamment « les conditions dans lesquelles pourraient se tenir à nouveau des cérémonies dans les lieux de culte en fonction de l'évolution de la situation sanitaire ».

Lire aussi :
Face à la suspension des messes publiques, des catholiques se mobilisent par des prières de rue