Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Racisme : la France mise au banc des accusés par un comité de l’ONU

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 12 Août 2010



La France, pays des droits de l’Homme, n’est plus ce qu’elle était du temps de Chirac. C’est aussi le constat du Comité pour l'élimination de la discrimination raciale de l'ONU (CERD), basé à Genève, qui a dénoncé, mercredi 12 août, une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie » en France.

Les représentants français ont du s’expliquer face aux vives critiques qui leur ont été adressées par les 18 experts du CERD concernant le débat sur l’identité nationale et sur la déchéance de la nationalité pour certains Français « d'origine étrangère » réclamée par Nicolas Sarkozy fin juillet ainsi que les nouvelles dispositions législatives prises à l’encontre des Roms (communément appelés gens du voyages).

« Toutes les politiques actuellement menées » par la France visent à « l'égalité des droits des femmes, la protection des plus vulnérables contre les trafics d'êtres humains et la préservation du premier des droits de l'homme, qui est le droit à la sécurité », a répondu pour sa part Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, dans un communiqué publié jeudi 12 août.

Le CERD, qui passe régulièrement en revue les politiques envers les minorités des pays appliquant la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale de 1965, rendront leur rapport sur la situation française dans une dizaine de jours. Cependant, les recommandations émises seront non contraignantes. La France pourra alors choisir de les appliquer… ou pas.

Lire aussi :
Déchéance de nationalité : Sarkozy en mode rétro
Le racisme explose en France, les préjugés aussi
L’arabo-islamophobie, ou la « peur des barbus » : un mal très français