Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rachida Dati fait des reproches au PS

| Jeudi 15 Février 2007



Mercredi, Rachida Dati, porte-parole de Nicolas Sarkozy a accusé le Parti socialiste d'instrumentaliser la question du déplacement très attendu en banlieue du candidat UMP. "On voit bien l'instrumentalisation de la banlieue que fait le Parti socialiste, qui n'y est pas allé depuis bien longtemps", a-t-elle dit lors d'un point-presse au QG de campagne du candidat Sarkozy.

"Comme les sondages le démontrent, ils ont beaucoup perdu dans ces quartiers populaires et auprès des jeunes de ces quartiers. Leur difficulté, c'est d'y aller et de pouvoir leur parler", a ajouté Rachida Dati. "Ce n'est pas au Parti socialiste de fixer le calendrier de Nicolas Sarkozy".

Chargée de préparer le retour du candidat en banlieue, Mme Dati a refusé une nouvelle fois de donner la date du déplacement. "On est en train de préparer, on y est allé, on y retournera. Les dates seront indiquées quand on ira", s'est agacée Mme Dati, rappelant que le ministre de l'Intérieur était allé "à Mulhouse, au Havre, à Orléans, à Perpignan" depuis juin 2005.

Elle a affirmé que Nicolas Sarkozy n'irait pas forcément à Argenteuil (Val d'Oise). "Il y a beaucoup de villes et de quartiers en France. On peut encore aller partout", a-t-elle dit, ajoutant que ce déplacement n'était "pas forcément symbolique".

Depuis plusieurs semaines, Rachida Dati, chargée jusqu'à la mi-janvier de la prévention au cabinet du ministre de l'Intérieur, prépare un déplacement en banlieue, où M. Sarkozy n'a quasiment pas remis les pieds depuis les émeutes de l'automne 2005 et ses déclarations sur la "racaille" à Argenteuil et le nettoyage au "Kärcher" de la Cité de 4.000 à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).




Loading