Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Qui sont les membres du Conseil national du numérique qui démissionnent (ou pas) ?

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 20 Décembre 2017

Les pressions visant à écarter la militante antiraciste Rokhaya Diallo ont eu raison du Conseil national du numérique (CNNum). Sa présidente Marie Ekeland et la quasi-totalité des membres du CNNum ont choisi de démissionner mardi 19 décembre. Découvre qui, en une image.



Qui sont les membres du Conseil national du numérique qui démissionnent (ou pas) ?
29 des 30 membres du CNNum - dont vous pouvez découvrir les profils ici ont présenté leur démission mardi 19 décembre. « Nous avons rejoint le Conseil national du numérique en tant que membres bénévoles à la demande de Marie Ekeland et par intérêt pour son projet novateur: "penser demain" en réunissant des voix plurielles et fortes et en misant sur l'intelligence du débat », expliquent-ils dans un message collectif.

Après la démission de leur présidente, ils ont choisi de démissionner, « constatant donc l’impossibilité de mettre en œuvre son projet » et « considérant que le travail du Conseil ne peut plus se faire selon des modalités efficaces ».

Seul Jean-Philippe Delbonnel, élu local à Fleury-les-Aubrais, près d'Orléans (Loiret), et fondateur de la Tournée Du Numérique, projet lancé en 2016 visant à rencontrer un maximum d’acteurs du numérique en France, n'a pas signé le message collectif de démission.

De son côté, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État du Numérique, assume son choix, déclarant au Figaro que le CNNum « n’est pas une force d’opposition » et se « doit être proche du gouvernement », marquant ainsi les limites de l'indépendance du CNNum.

Lire aussi :
Rokhaya Diallo évincée, Marie Ekeland démissionne du Conseil national du numérique