Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Quand Vladimir Poutine cite le Coran pour inviter l’Arabie Saoudite à acheter des armes russes

Rédigé par Benjamin Andria | Mercredi 18 Septembre 2019



Quand Vladimir Poutine cite le Coran pour inviter l’Arabie Saoudite à acheter des armes russes
Après l’attaque de sites pétroliers saoudiens revendiquée par les rebelles yéménites, Vladimir Poutine a invité Riyad à commander des missiles anti-aériens russes pour se protéger des attaques de drones, à l'occasion du sommet Russie-Turquie-Iran organisé lundi 16 septembre à Ankara.

« Étant ici en Turquie, un pays à population majoritairement musulmane, je ne peux pas m’empêcher de rappeler ces paroles du Coran : "Souvenez-vous de la miséricorde d'Allah. Vous étiez autrefois des ennemis, Allah a réconcilié vos cœurs et a fait de vous des frères », a signifié le président russe face à la presse, avant de… formuler une proposition au royaume saoudien, sous le regard amusé du dirigeant iranien Hassan Rohani.

« En ce qui concerne l’aide à l’Arabie saoudite, il convient de rappeler que le Coran sacré évoque l’inadmissibilité de toute sorte de violence autre que pour protéger les siens. Pour (qu’ils puissent) donc défendre les leurs et leur pays, nous sommes prêts à octroyer l’aide appropriée à l’Arabie Saoudite », indique-t-il.

« Il suffit que les autorités politiques saoudiennes adoptent une décision étatique sage comme celle prise par le passé par les dirigeants iraniens qui avaient acquis à l’époque des S-300 ou comme le président (turc) Erdogan qui a acheté à la Russie les systèmes ultramodernes S-400. Ils protégeront solidement toute infrastructure saoudienne », a conclu Vladimir Poutine.

« Mais il faut acheter le S-300 ou le S-400 ? », a lancé, tout sourire, Hassan Rohani. « Qu’ils choisissent », a alors rétorqué le président russe.

Les Etats-Unis ont accusé l’Iran d’être derrière les attaques contre les sites pétroliers saoudiens survenus le 14 septembre. Emmanuel Macron a assuré de « la solidarité de la France avec l'Arabie saoudite et sa population face à ces attaques et réaffirmé l'engagement de la France en faveur de la sécurité de l'Arabie saoudite et de la stabilité de la région ». L’Elysée, qui ne s’est pas prononcé sur l’origine des attaques, a annoncé l’envoi d’experts pour participer aux enquêtes.

Lire aussi :
Palestine, Iran, Rohingyas, Ouïghours… ce que l’OCI en a dit depuis le sommet de La Mecque