Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Projet d’attentat à Villejuif : les musulmans solidaires des chrétiens

Rédigé par | Jeudi 23 Avril 2015



Projet d’attentat à Villejuif : les musulmans solidaires des chrétiens
L’annonce d’un projet d’attentat contre des églises de Villejuif, en région parisienne, a choqué l’opinion publique en France. Les responsables de l’Eglise catholique ont rapidement réagi pour lancer un appel à l’apaisement et à ne pas céder à la peur contre le terrorisme.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné, jeudi 23 avril, la tentative d’attentat, dénonçant « tout acte touchant à la sacralité d'un lieu de culte ». et a signifié, « au nom de tous les musulmans de France, à exprimer tout leur soutien et leur solidarité à leurs frères chrétiens ».

Dans un communiqué autre que celui de la Grande Mosquée de Paris qui a signé le communiqué du CFCM en tant que président de l'institution, le Rassemblement des musulmans de France (RMF), membre du CFCM, a réaffirmé « sa totale solidarité avec les Chrétiens de France, partage entièrement leur émotion et se tient totalement à leur côté dans ces moments difficiles ».

Le même jour, l’Union des mosquées de France (UMF), présidée par Mohammed Moussaoui, s’est dit « horrifiée par les révélations liées au projet d’attentat déjoué », de même que le meurtre dont a été victime Aurélie Châtelain et a exprimé « sa solidarité entière et son soutien total à nos concitoyens catholiques dont les cimetières et les églises ont été visés à maintes reprises ces derniers jours ». Des dizaines de tombes chrétiennes dans le cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, avaient en effet été profanées le 15 avril.

« Face à cette violence, l’UMF appelle les musulmans et les chrétiens de France à lui opposer unité et solidarité et à intensifier le dialogue islamo-chrétien, source d’amitié et de fraternité, plus que jamais utile et nécessaire », conclut la fédération.

La Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne appelle les citoyens à « être vigilants pour que l'amalgame entre terrorisme et islam ne s'impose pas dans un contexte social très tendu ». « Musulmans, chrétiens et juifs doivent tous être unis dans ces moments difficiles pour affirmer leur soutien à la lutte contre la violence, quelque soit son origine et exprimer leur entière solidarité les uns envers les autres », poursuit son recteur Larbi Marchiche, qui considère les acte de violence terroriste comme le « fruit d'une pathologie mentale aux antipodes d'une religion de paix ».

Lire aussi :
Le CFCM condamne la tentative d’attentat contre deux églises en Ile-de-France
Attentat déjoué à Villejuif : l'appel à l’apaisement de l’Eglise
Projet d'attentat contre la mosquée de Montélimar : « un silence scandaleux »


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading