Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Présidentielle : l'obsession d'Eric Zemmour pour l'islam, tout un programme

Rédigé par Lionel Lemonier | Mardi 25 Janvier 2022 à 08:00

           


Le candidat à l'élection présidentielle Éric Zemmour © Wikimedia/IllianDerex
Le candidat à l'élection présidentielle Éric Zemmour © Wikimedia/IllianDerex
Mais jusqu’où ira le délire d'Eric Zemmour ? Non content de vouloir supprimer le droit du sol ou le regroupement familial, le candidat d'extrême droite, récemment condamné pour provocation à la haine raciale, veut toujours imposer « un prénom français » aux parents d’un nouveau-né.

Eric Zemmour continue toujours plus loin. Il a dévoilé ses intentions s’agissant de la présence de la religion musulmane en France sur son compte Twitter, à travers un « programme islam » en trois volets : imposer la discrétion ; stopper l’endoctrinement ; empêcher les influences étrangères.

Pour le premier volet, il prône l’interdiction du voile islamique dans l’espace public - en totale opposition à la laïcité - et l’interdiction de minarets et de mosquées « imposantes », sans précision sur la signification précise de ce dernier qualificatif. Quant au deuxième, il se dit favorable à la fermeture définitive des « lieux de promotion du djihad » et à l’interdiction des « Frères musulmans et de toute mouvance liée ».

Pour finir, le candidat xénophobe entend imposer « un strict contrôle des imams et des financements étrangers du culte musulman » et réclame l’expulsion systématique de « tous les étrangers pouvant représenter une menace pour l’ordre public, en particulier les fichés S ».

Zone Interdite, l'opportunité

Le programme, qui contient des propositions posant des problèmes juridiques, a été dévoilé dans la nuit du 23 au 24 janvier, vers 2h du matin, un horaire qui démontre la précipitation de l’équipe « zemmourienne » à rebondir sur le reportage de M6 afin de créer le buzz autour de sa candidature.

Le reportage, intitulé « Face aux dangers de l’islam radical, les réponses de l’État », a été diffusé dimanche 23 janvier dans le cadre de l’émission Zone Interdite. A deux mois du premier tour de l’élection présidentielle, une telle diffusion est accusée de participer à relancer des polémiques stériles concernant l’islam en France, au détriment de problèmes autrement plus urgents à traiter pour les Français dont le pouvoir d'achat, le chômage, la pauvreté, la détérioration du climat, ou encore les inégalités.

Lire aussi :
Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale envers les migrants mineurs isolés
Au meeting de Zemmour à Villepinte, les violences de l'extrême droite au rendez-vous (vidéo)
Zemmour partout, bon sens nulle part ? Le danger d’un candidat semeur de haine