Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Politique

Présidentielle 2022 : l’appel au vote des musulmans lancé depuis les mosquées du Rhône

Rédigé par | Mercredi 6 Avril 2022 à 18:25

           

Le Conseil des mosquées du Rhône lance un appel aux électeurs musulmans à se rendre massivement aux urnes les 10 et 24 avril pour l’élection présidentielle afin de « faire obstacle à ceux qui veulent "bouter hors de France" les musulmans ».



Présidentielle 2022 : l’appel au vote des musulmans lancé depuis les mosquées du Rhône
A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle prévue dimanche 10 avril, le risque d’abstention plane plus que jamais pour un scrutin pourtant majeur de la vie politique française. C’est dans ce contexte, marqué par le mois du Ramadan, que le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), par la voix de son président Kamel Kabtane, a appelé, mercredi 6 avril, les musulmans de France « à affirmer sans complexe (leur) citoyenneté et à se rendre nombreux dans les bureaux de vote » aux deux tours « pour répondre à (leurs) obligations citoyennes et faire obstacle à ceux qui, sans retenue, veulent "bouter hors de France" des citoyens français par le seul fait qu’ils sont musulmans ».

Le scrutin présidentiel, appelé à se dérouler « dans un climat tout à fait exceptionnel » selon le CMR, « ne doit pas se faire sans les musulmans qui sont plus que jamais concernés par l’avenir de la France ».

« Notre communauté semble avoir été, pour certains candidats en mal de légitimité, le thème majeur de leur campagne électorale. Depuis des mois, nous assistons à une frénésie et à un harcèlement médiatique alimentés par certains commentateurs ou certains hommes ou femmes politiques qui ont fait des musulmans et de l’islam leur cheval de bataille en leur promettant, s’ils venaient à être élu, "les flammes de l’enfer" », déplore ainsi le recteur de la Grande Mosquée de Lyon.

Une présence citoyenne à marteler

« Oui, les musulmans étaient venus partager avec leurs compatriotes ces moments sombres de l’histoire que la France a connue », rappelle Kamel Kabtane, citant des épisodes marqués par de hauts faits d’armes de soldats musulmans lors de la bataille de Verdun et du Chemin des Dames pendant la Grande Guerre ou encore à la libération de la France du joug du nazisme.

« Ils étaient aussi dans les usines pour assurer "le grand remplacement" de ceux qui étaient appelés par le Service du Travail Obligatoire (STO) ou déportés dans les camps de concentration nazis. Les musulmans ont versé leur sang pour sauver la France et, plus tard, ils verseront leur sueur pour la reconstruire », ajoute-t-il. « Non ! Les musulmans de France ne sont pas des citoyens de seconde zone. Non ! Les musulmans ne sont pas là par le fait du hasard mais par le fait de cette l’histoire commune qui s’est construite depuis plus d’un siècle. »

Parce que les musulmans doivent tout autant se sentir concernés que les autres « par le choix du président » qui engage l’avenir du pays pendant les cinq prochaines années, l’appel au vote leur est lancé. Ces déclarations du CMR sont faites quelques heures après la prise de parole du recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci rappelant sur Saphirnews en quoi « rien dans les textes fondateurs de l’islam ne s’oppose » à la participation électorale des musulmans.

Quelques semaines plus tôt, c'était le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, qui appelait au vote des musulmans, affirmant alors que « seul le bulletin de vote peut stopper l’engrenage de la haine contre les musulmans ».

Lire aussi :
Voter, c’est halal ? La participation aux élections vue par un imam
De l’élection présidentielle à la guerre en Ukraine, un Ramadan 2022 au goût particulier
Présidentielle : le recteur de la Grande Mosquée de Paris appelle au vote face à la haine des musulmans
Présidentielle 2022 : de gauche à droite, qui sont les candidats à l'Elysée face à Macron ?
La résignation n'est plus possible - Réflexions citoyennes à l'aube de la présidentielle


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur