Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Première visite officielle du président tunisien Moncef Marzouki en France

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 18 Juillet 2012



Première visite en France, hautement symbolique, du premier président de la Tunisie démocratique.

Mardi 17 juillet, à Paris, le président de la Tunisie, Moncef Marzouki a rencontré François Hollande pour renouveler la relation entre les deux pays, après les discordes nées du soutien de la France au régime de l'ancien président Ben Ali. On se souvient, par exemple, de la proposition de l'ancienne ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie que la France puisse délivrer aux sbires de Ben Ali « le savoir-faire de nos forces de sécurité, qui est reconnu dans le monde entier, (qui) permette de régler des situations sécuritaires de ce type » alors que la révolution tunisienne battait son plein.

Par ailleurs, François Hollande a promis à la Tunisie de l'aider à récupérer ses avoirs « captés » par le clan Ben Ali. « La France doit être à vos côtés », a souligné le président en s’adressant à son homologue tunisien. « Les dictateurs, en tout cas celui-là, n'a pas mis ses économies dans les banques françaises avec son nom et sur des dépôts rémunérés », a-t-il déclaré. « Nous avons quelques millions d'euros sur lesquels nous pouvons agir et pour le reste nous mettrons toutes les compétences qui sont grandes chez nous pour que nous puissions aider la Tunisie à retrouver ce dont elle a été privée. »

Sur le plan économique de la rencontre, le président Hollande n’a pas voulu donné de détails, étant donné que ce domaine relève du gouvernement. Rappelons toutefois que 650 000 ressortissants tunisiens, y compris les binationaux, vivent en France et plus de 1 200 entreprises françaises sont installées en Tunisie. Selon le ministère français de l'Economie, les échanges commerciaux entre la France et la Tunisie ont atteint 7,6 milliards d'euros en 2011.