Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pourquoi plus de 700 églises et une mosquée ont fermé au Rwanda

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 2 Mars 2018



Pourquoi plus de 700 églises et une mosquée ont fermé au Rwanda
Mercredi 28 février, 714 églises et une mosquée ont été fermées à Kigali par les autorités rwandaises. La fermeture de ces lieux de culte a été motivée par leur non-respect des normes de sécurité et d'hygiène.

Une source gouvernementale a fait savoir qu’une demande de suspensions des activités avait déjà été envoyée en amont aux structures religieuses concernées afin qu’elles puissent régulariser leurs situations.

« Les cultes doivent être effectués de manière organisée et avec un minimum de standards », a souligné un fonctionnaire rwandais, cité par le journal local The New Times, qui rapporte que le gouvernement avait aussi mis en garde les lieux de culte contre les mauvais stationnements responsables d’embouteillages dans la capitale et contre les nombreuses nuisances sonores qui dérangent la paix des résidences voisines.

De son côté, Anastase Shyaka, chef du comité en charge de l’évaluation des organisations privées et publiques, justifie cette action par le fait que « certaines églises conduisent leurs services de prière dans des structures de mauvaise qualité et sales, au détriment de la santé et de la sécurité des gens ».

Une loi sur les conditions d’ouverture des congrégations religieuses est en gestation au parlement. Pour certains responsables religieux, ces mesures trop strictes seraient une tentative du gouvernement de contrôler les messages qu’ils font passer à leurs fidèles, rappelant que le Rwanda a souvent été dans le viseur des défenseurs des droits de l’homme pour entrave à la liberté d’expression.

Lire aussi :
Lucie Rwakana Umukundwa, réfugiée rwandaise, à la tête d’une start-up