Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Pourquoi le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Rédigé par Lionel Lemonier | Mercredi 26 Octobre 2022 à 15:45

           


Pourquoi le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an
« Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. » Ce sont les mots prononcés mardi 18 octobre par Ahmed Taoufiq, le ministre marocain des Habous et des Affaires islamiques, qui estime que « la construction de nouvelles mosquées visait à répondre à la croissance démographique et urbaine du pays ». Il s’exprimait à l'occasion de la journée nationale des mosquées, célébrée après le Mawlid, depuis l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams et prédicateurs à Rabat, la capitale du Maroc.

« Mon ministère se fixe pour objectif de construire quelque 80 mosquées au cours des cinq prochaines années », a précisé le ministre, qui a également lancé un appel aux donateurs pour « soutenir les efforts du gouvernement dans la construction de 1 000 mosquées au cours de ces mêmes cinq années ».

« Nous avons aujourd’hui 2 216 mosquées fermées dans le pays. 723 d’entre elles sont en cours de rénovation et devraient rouvrir », a promis Ahmed Taoufiq, qui met en œuvre la politique religieuse du Maroc depuis 2002. Le Maroc compte quelque 51 000 mosquées. 72 % d’entre elles sont localisées dans les zones rurales.

Ce n’est pas la première déclaration du ministre marocain des Habous et des Affaires islamiques sur la nécessité de construire des mosquées. Il y a environ un an, Ahmed Toufiq déclarait déjà son intention de mobiliser 758 millions de dirhams (69,6 millions d’euros) dans la construction et dans la rénovation des mosquées à travers le pays. Le Maroc maintient donc des efforts financiers qui lui ont permis d’ouvrir 157 mosquées en 2021, en partenariat avec des associations et des mécènes privés.

En parallèle, le royaume chérifien finance la construction de la mosquée Mohammed VI à Conakry, en Guinée, pour 127 millions de dirhams (11,66 millions d’euros) ainsi que les travaux de réfection de la mosquée Mohammed VI de Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, pour 9 millions de dirhams (820 000 euros). Des opérations en cours de finalisation conduites au service de la diplomatie marocaine en Afrique de l'Ouest.

Lire aussi :
Le Maroc, un acteur engagé du développement durable
Au Maroc, 600 mosquées écologiques annoncées