Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Poitiers : mosquée occupée, DCRI complice

Rédigé par La Rédaction | Mardi 11 Décembre 2012



La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) savait que Génération Identitaire allait occuper le chantier de la mosquée de Poitiers. Cette opération du groupuscule d’extrême droite, survenue le 20 octobre dernier, aurait ainsi pu être empêchée.

RTL, qui a révélé l’information, affirme que des agents de la Direction du renseignement de la Préfecture de police (DRPP), à qui la DCRI leur a communiqué l’imminence d’une action anti-islam à Paris, avaient commencé une filature de neuf militants d'extrême droite qui quittaient la capitale pour Poitiers, la veille de l’opération.

Mais, après les avoir suivis jusqu’à Orléans, ordre leur a été donné de revenir à Paris, où devait se dérouler l’opération selon eux… faute de moyens.

Ces derniers ont finalement rejoint une soixantaine de leurs camarades extrémistes pour occuper la mosquée très tôt le matin du 20 octobre. La DCRI, qui avait pourtant l’information de départ, n’a suivi aucun des 73 membres de Génération Identitaire.

Avec le concours de l'Etat, les moyens auraient facilement pu être déployés pour empêcher le coup médiatique des islamophobes. C’est dire combien la lutte contre l’islamophobie est une priorité pour la DCRI, qui se rend coupable, à l'aune des révélations de RTL, de complicité avec Génération Identitaire... à l'insu de son plein gré.

Lire aussi :
Mosquée de Poitiers : contrôle judiciaire allégé pour quatre identitaires
Mosquée de Poitiers : une nouvelle escalade dans la violence islamophobe
La mosquée de Poitiers envahie par l’extrême droite islamophobe