Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Pakistan : un temple hindou ouvre ses portes pour accueillir des sinistrés musulmans

Rédigé par Lionel Lemonier | Lundi 12 Septembre 2022 à 17:00

           


Plus de 33 millions de personnes sont affectées par les inondations au Pakistan depuis le mois de juin 2022. © Oxfam
Plus de 33 millions de personnes sont affectées par les inondations au Pakistan depuis le mois de juin 2022. © Oxfam
Alors que des millions de Pakistanais déplacés par les inondations attendent encore une aide humanitaire, un temple hindou situé dans un petit village du Baloutchistan a rallumé l’espoir en distribuant de la nourriture et en abritant entre 200 et 300 personnes déplacées par les flots. La plupart d’entre eux sont des musulmans.

Le temple de Baba Madhodas (Baba Madhodas Mandir) a été érigé dans le village Jalal Khan, lui-même situé dans le district de Kachhi, au Pakistan. Situé sur des hauteurs, il est resté relativement épargné par les flots et sert de sanctuaire à tous ceux qui ont été touchés. Le village a été séparé du reste de la province par les inondations qui ont fait déborder les rivières de Nari, Bolan et Lehri. Les habitants des terres inondées ont été forcés de se débrouiller seuls. La communauté hindoue locale a alors ouvert les portes du temple pour accueillir les réfugiés et leurs troupeaux, rapporte le quotidien indien Daccan Herald.

Bien avant la partition des Indes britanniques, Baba Madhodas était reconnu par les musulmans comme par les hindous de la région comme un saint. « Il avait l’habitude de voyager à dos de chameau », explique un habitant, visiteur régulier du temple qui précise aussi que le saint personnage transcendait les frontières entre religions. « Il regardait les gens à travers le prisme de leur humanité, plutôt que suivant leur caste ou leur croyance. »

Fréquenté par des hindous de tout le Baloutchistan, le temple est construit en pierre et ciment et couvre un large espace. « Il y a plus d’une centaine de chambres dans le temple. Elles permettent d’accueillir les gens qui viennent en pèlerinage chaque année », explique Rattan Kumar, un commerçant local en charge du temple. Une infirmerie a été organisée à l’intérieur du temple. « Des annonces ont été lancées par haut-parleurs par des hindous qui encourageaient les musulmans à courir trouver refuge dans le temple », précise un docteur qui soigne les réfugiés. Ces derniers n’hésitent pas à dire leur gratitude envers la communauté qui leur est venue en aide, les a accueilli et leur a fourni nourriture et abri.

Lire aussi :
Au Pakistan un carnage climatique dans une quasi indifférence générale des ONG se mobilisent
Inde - Pakistan : 75 ans après la partition, le rêve de la réconciliation toujours impossible