Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

P-O: Mahmoud Abbas convoque des élections anticipées

| Samedi 16 Décembre 2006



Dans un climat d'extrême tension entre sa faction, le Fatah, et le Hamas au pouvoir dans les Territoires, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a décidé samedi de convoquer des élections présidentielle et législatives anticipées, tirant les conclusions de l'échec des négociations en vue de former un gouvernement d'union.

Saluée par Israël et par le Premier ministre britannique Tony Blair en visite dans la région, cette décision a en revanche été rejetée catégoriquement par le Hamas, qui a accusé le président Abbas de tenter un "coup d'Etat"

"Revenons vers le peuple, pour entendre sa voix, et laissons-le être le juge", a plaidé Mahmoud Abbas dans un discours prononcé au quartier général de l'Autorité palestinienne à Ramallah (Cisjordanie).

"Le gouvernement palestinien rejette cet appel à des élections anticipées et considère cela comme un coup d'Etat contre (...) la volonté du peuple palestinien", qui a porté le Hamas au pouvoir voilà 11 mois, lui a répondu le gouvernement dans un communiqué.

"Nous n'allons pas permettre la tenue d'élections", a renchéri le ministre Hamas des Affaires étrangères Mahmoud Zahar, appelant le président de l'Autorité à démissionner. "C'est un vrai coup de force. Il n'a jamais accepté le gouvernement."

Depuis Damas, le chef suprême du Hamas Khaled Mechaal et les dirigeants de plusieurs autres formations palestiniennes basées en Syrie ont également exprimé leur totale opposition à ces élections.

"Les factions confirment leur opposition à l'appel pour des élections législatives anticipées parce que rien ne les justifie, qu'elles sont illégales et que cela ne fait pas l'objet d'un réel consensus parmi les Palestiniens", a annoncé Maher Taher, responsable du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP) en lisant un communiqué commun.

Le communiqué appelle à la tenue de nouveaux pourparlers sur la formation d'un gouvernement d'union nationale.

Mahmoud Abbas a pour sa part précisé qu'il allait contacter la Commission électorale centrale pour "démarrer les préparatifs le plus vite possible". Yasser Abed Rabbo, un de ses collaborateurs, a indiqué que la date des scrutins serait fixée d'ici une semaine et que les élections auraient lieu dans un délai de trois mois.

Le président Abbas a par ailleurs confirmé que le Fatah ne participerait pas à un gouvernement dirigé par le Hamas, écartant ainsi la perspective d'une équipe d'union nationale. "Si un gouvernement du Hamas est formé, le Fatah restera à l'écart", a-t-il dit.





Loading