Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Obama souhaite un retrait massif américain d'Irak en 2010

| Lundi 14 Juillet 2008



Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama s'est prononcé lundi pour le retrait du plus gros des troupes américaines d'Irak à l'été 2010, tout en indiquant vouloir le maintien pour une période indéterminée d'"une force résiduelle" pour combattre Al-Qaïda dans ce pays.
Il a également promis qu'il ne chercherait pas à maintenir des bases militaires permanentes en Irak s'il était élu président en novembre.
"Comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, nous devons prendre autant de précautions pour sortir d'Irak que nous n'en avons pas prises pour y entrer", a-t-il expliqué dans un entretien au New York Times.
Il s'est prononcé pour un retrait "à l'été 2010, dans deux ans, et plus de sept ans après le début du conflit".
"Après ce redéploiement, une forces résiduelle en Irak aurait des missions limitées: poursuivre les restes d'Al-Qaïda en Mésopotamie, protéger les services américains et, tant que les Irakiens feront des progrès politiques, entraîner les forces de sécurité irakiennes", a ajouté M. Obama.
Le candidat à la présidentielle a précisé qu'il consulterait les commandants sur le terrain et le gouvernement irakien pendant l'élaboration de sa stratégie et qu'il ferait "les ajustements tactiques" nécessaires.
Barack Obama a également indiqué qu'il poursuivrait une offensive diplomatique avec chaque Etat de la région au bénéfice de la stabilité irakienne et que deux milliards de dollars seraient consacrés à un nouvel effort international de soutien aux réfugiés d'Irak.
Ces prises de position interviennent alors qu'un haut responsable irakien a assuré sur CNN dimanche que Bagdad espérait toujours conclure un accord avec Washington d'ici fin juillet sur la présence des soldats américains en Irak, et que les Irakiens négociaient "un horizon temporel" de retrait des troupes, non une date précise.




Loading