Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nues pour dénoncer « l’oppression » des femmes arabes

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 9 Mars 2014



La Journée internationale des droits des femmes a été l’occasion, en France et dans le monde, d'organiser de multiples manifestations. Tandis que des dizaines de milliers de personnes ont défilé à Paris et en province, samedi 8 mars, pour marquer cette journée, sept femmes se présentant comme des « militantes du monde arabe et musulman » ont choisies de se mettre totalement nues devant la Pyramide du Louvre.

Amina Sboui, qui a défrayé la chronique en Tunisie pour ses actions seins nues, étaient du groupe. Celle qui a fait partie des Femen avant de les quitter voici plusieurs mois en raison de leur islamophobie est allée plus loin avec ses camarades, en n’épargnant aucun détail intime de leurs corps aux passants.

Pour les manifestantes, qui avaient en main le drapeau français, tunisien et iranien et arc-en-ciel, leur action avait pour but de dénoncer « l’oppression » des femmes dans le monde arabo-musulman et faire montre de « solidarité » à leur égard.

« On est contre la charia, contre le sexisme, contre la lapidation, contre la burqa, contre le voile », a déclaré Amina. La liberté des femmes, principale revendication des manifestantes, devrait passer par la promotion de la nudité pour ces tenantes du sextrémisme. Leur action choque mais ne convainc personne dans leur approche du problème. Moins encore les femmes arabes et musulmanes que le groupe dit défendre.

Lire aussi :
Mon corps, mes choix, nos luttes !
Quel bilan pour la femme musulmane ?
Violences contre les femmes : l’Europe en rien épargnée, carton rouge pour la France
Quel projet politique cache le féminisme des Femen ?
Amina claque la porte des Femen