Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nicolas Sarkozy assure qu'il ne déviera pas de sa route

| Mardi 18 Mars 2008



Nicolas Sarkozy a procédé à un remaniement limité de son gouvernement, faisant la part belle aux fidèles du chef de l'Etat. Il a toutefois assuré qu'il ne dévierait pas de sa route malgré la défaite de son camp aux municipales de dimanche.
Ce remaniement est marqué par la création de six nouveaux secrétariats d'Etat-un chiffre plus important que prévu- mais sa portée reste limitée. Par ailleurs, douze membres du gouvernement voient l'intitulé de leur portefeuille changer légèrement.
Aucun ministre n'a quitté le gouvernement, à l'exception du secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Christian Estrosi, qui entend se consacrer à la ville de Nice dont il a été élu maire. Et les ministres battus aux municipales dimanche ont conservé leurs postes, notamment Xavier Darcos (éducation), défait à Périgueux.
La plupart des nouveaux postes récompensent des fidèles de Nicolas Sarkozy et des personnalités de droite ayant obtenu de bons résultats aux municipales. Les deux porte-parole de l'UMP Nadine Morano -bien que battue aux municipales- et Yves Jégo ont ainsi été nommés respectivement secrétaires d'Etat à la Famille et à l'Outre-mer.
Dans une première réaction, le Parti socialiste a jugé l'annonce de ce remaniement "bizarre, voire stupéfiante" et "à l'opposé du sens du vote". Selon lui, "le message tel qu'il a été exprimé lors des élections municipales ne demandait pas un remaniement technique. Il réclamait des compétences renforcées et une direction nouvelle en matière sociale".






Loading