Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nice : coup de force des Identitaires contre une mosquée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 27 Mars 2013



Le mouvement des identitaires niçois Nissa Rebela a réussi à se faire entendre par la justice. Philippe Vardon, son leader, a obtenu gain de cause auprès du tribunal administratif de Nice en faisant annuler le bail d'une salle de prière musulmane, signé en octobre 2011 entre la municipalité de Nice et l'Association des musulmans du centre-ville.

Les juges ont estimé, dans leur décision rendue mardi 26 mars et communiquée à l'AFP, que la ville de Nice « méconnaît les dispositions de la loi du 9 décembre 1905 » qui interdisent à une collectivité locale de subventionner un culte. Leur décision est en conséquence « entachée d'une illégalité d'une particulière gravité ».

La mairie, après le feu vert du conseil municipal, avait accordé une ristourne de 50 % sur la valeur locative des locaux évaluée à 700 €, consentie habituellement pour des associations culturelles. Philippe Vardon avait argué, en tant que « contribuable municipal », que la décision de la mairie entraînait « un manque à gagner » pour le budget local.

De son côté, la ville de Nice avait plaidé que l'Association des musulmans du centre-ville n'était pas une « association cultuelle » car elle organisait aussi des activités culturelles.

Le tribunal a également condamné la mairie de Nice à verser 1 000 euros à Philippe Vardon, qui revendique « une victoire juridique et politique importante face au soutien constant apporté par Christian Estrosi à l’islamisation » de la ville.

La mairie, qui explique dans un communiqué avoir permis de « mettre fin aux prières de rue intolérables » grâce à la convention, a annoncé avoir déjà trouvé un accord avec l'association, consistant à signer une nouvelle convention « sans décote » de prix.

Toutefois, les Identitaires qui s’opposent à tous les projets de lieux de culte musulman, ne veulent pas s’en arrêter là, estimant que le loyer de 700 € est en deçà de la valeur réelle des locaux. L’extrême droite locale n’est pas prête à laisser les musulmans tranquilles.

Lire aussi :
Bloc Identitaire fête ses 10 ans sans être inquiété
Nice : la mosquée visée par une plainte des Identitaires