Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nice : la mosquée visée par une plainte des Identitaires

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 20 Janvier 2012



Philippe Vardon, président de Nissa Rebela, le mouvement des Identitaires niçois proche de l’extrême droite, a déposé plainte devant le Tribunal Administratif de Nice afin d’annuler la convention d’occupation accordée par la municipalité, en octobre dernier, à l’association musulmane du centre-ville.

La municipalité avait utilisé son droit de préemption en juin 2011 sur le local, situé rue de Suisse et occupé depuis 11 ans par les musulmans. Mais celle-ci avait concédé à un « bail » précaire, prévu pour une seule année, afin de permettre à l'association de continuer à organiser les prières quotidiennes. La seule condition requis est que l'association mette fin aux prières de rue.

Le président de Nissa Rebela accuse la mairie de violer le principe de laïcité et ce, en utilisant des fonds publics, rapporte le site Nice Premium. « On ne connait pas le montant de la redevance que demande la mairie pour la location de ce local. Il s’agit visiblement d’une convention d’occupation précaire, mais ça ne nous dit pas combien ils versent », affirme le niçois. « La redevance modique ou l’absence de redevance est un manque à gagner pour le budget local », poursuit-il, en insistant sur le fait que ce genre d’agissement de la mairie « favorise la création d’un ghetto communautaire où le peuple niçois devient résiduel ».

La mairie et les gestionnaires du lieu de culte n'ont pour le moment pas réagi à cette plainte.

Lire aussi :
Exhumations à Nice : les tombes musulmanes sous surveillance de la mairie
Nice : la mosquée de la rue de Suisse toujours en sursis
Le maire de Nice préempte la mosquée




Loading












Recevez le meilleur de l'actu