Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nadia Murad, une survivante de Daesh devenue prix Nobel de la paix

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 5 Octobre 2018



Nadia Murad, une survivante de Daesh devenue prix Nobel de la paix
Nadia Murad s’est vue décernée le prix Nobel de la paix vendredi 5 octobre. Cette jeune Irakienne issue de la communauté yézidie, persécutée par l’organisation Etat islamique (Daesh), avait été enlevée en 2014 puis réduite à l’esclavage sexuel par des membres du groupe terroriste.

Après de longs mois de sévices et d’humiliations, elle a pu échapper des griffes de ses bourreaux. Son calvaire, elle le raconte dans un livre paru en début d'année 2018 en France intitulée Pour que je sois la dernière.

Aujourd'hui âgée de 25 ans, Nadia Murad vit en Allemagne. Elle est devenue depuis la porte-parole de la communauté yézidie. Nommée en septembre 2016 ambassadrice de l’ONU pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains, elle a ensuite été lauréate du prix Sakharov en 2016, remis par le Parlement européen.

Le prix Nobel de la paix 2018 a également été attribué au gynécologue congolais Denis Mukwege, surnommé « L'homme qui répare les femmes » mutilées lors d’un viol ou d’une excision depuis près de 20 ans. Ce médecin, âgé de 58 ans, a été honoré pour son incroyable travail à de très nombreuses reprises dont le prix Sakharov en 2014.

Pour les membres du comité Nobel qui ont attribué le prestigieux prix à Denis Mukwege et Nadia Murad, ces derniers « œuvrent à mettre fin à l'emploi des violences sexuelles en tant qu'arme de guerre ».

Lire aussi :
Le Prix Sakharov décerné à deux femmes yézidies rescapées de Daesh