Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ministère de la Crise du logement: la mairie souhaite acheter l'immeuble

| Mercredi 7 Février 2007



Mercredi, la ville de Paris a annoncé son intention d'acheter le bâtiment du "ministère de la Crise du logement", un immeuble parisien appartenant à un groupe bancaire et squatté depuis plusieurs semaines par des associations défendant les mal-logés et les précaires.

La ville de Paris, "après une étude technique", considère que le bâtiment du 24, rue de la Banque, près de la place de la Bourse de Paris "pourrait être transformé en logements sociaux", selon un communiqué diffusé mercredi. "C'est pourquoi la ville de Paris a pris contact avec la banque propriétaire pour négocier son acquisition."

La ville affirme qu'elle exercera si nécessaire "son droit de préemption" pour acquérir le bâtiment "afin de renforcer le parc de logements sociaux du 2e arrondissement, encore très insuffisant".

L'immeuble de six étages est occupé depuis le 31 décembre dernier à l'initiative de l'association Droit au logement (DAL), du collectif de jeunes étudiants et salariés "Jeudi noir" et de MACAQ, association qui regroupe des artistes et des précaires. Une dizaine de familles mal-logées est également hébergée dans les lieux dans l'attente de leur relogement.

Vide depuis près de trois ans, le bâtiment appartient à la Lyonnaise de Banque, filiale du groupe CIC qui a saisi la justice. Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné mardi l'évacuation sous deux mois.

Jean-Baptise Eyraud, président de l'association DAL, a accueilli avec "satisfaction" la déclaration de la Ville de Paris. "Nous leur avions suggéré dès le début d'acquérir ce bâtiment", a-t-il dit mercredi à l'Associated Press. "Maintenant", a-t-il ajouté, "si la transaction échoue dans les deux mois, la suite appartiendra au préfet de police, et nous verrons bien qui prendra la responsabilité de nous évacuer à quinze jours du premier tour de la présidentielle".




Loading