Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mgr Vingt-Trois: 'on peut définir un statut de l'embryon'

| Lundi 18 Février 2008



Monseigneur André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a affirmé que l'avortement n'avait pas été "légalisé" en France mais simplement "dépénalisé". Selon lui, cela permet de "définir un statut de l'embryon et du fœtus", dans une interview lundi à Ouest-France.

"A ce jour, jamais l'avortement n'a été légalisé. Il a été dépénalisé, ce n'est pas la même chose. Mme Veil n'a jamais voulu établir un droit à l'avortement", a déclaré Mgr Vingt-Trois alors qu'une soixantaine d'évêques sont réunis à Rennes jusqu'à mercredi pour une "session" sur "les débuts de la vie humaine".

Pour l'archevêque de Paris, "on peut donc définir un statut de l'embryon et du fœtus dans le cadre actuel".

"Quand la cour de cassation décide de légitimer l'inscription d'un fœtus comme membre de la famille, cela signifie bien que ce fœtus a un statut. La position de l'Eglise est que l'on doit agir comme si l'embryon était une personne", ajoute-t-il.

"C'est l'application d'un principe de précaution. On protège les espèces animales menacées, on doit protéger l'homme !", s'exclame-t-il.




Loading