Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

Meaux : après l’attaque à la voiture-bélier sur la mosquée Al-Badr, la piste terroriste écartée

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 28 Février 2022 à 08:00

           

A Meaux, une belle frayeur a traversé les dirigeants de la mosquée Al-Badr après une attaque à la voiture-bélier survenue samedi 26 février contre le centre islamique. L'auteur des faits a depuis été identifié et la mosquée a lancé un appel au calme.



Meaux : après l’attaque à la voiture-bélier sur la mosquée Al-Badr, la piste terroriste écartée
Les responsables et les fidèles du Centre Al-Badr de Meaux, en Seine-et-Marne, ont vu le calme régnant habituellement dans leur lieu de culte s’envoler samedi 26 février. Un individu a en effet foncé avec une voiture à plusieurs reprises sur l’entrée de l’édifice en fin de matinée. L’acte délibéré, qui a lourdement endommagé une porte, n’a heureusement fait aucune victime car la mosquée était vide au moment des faits.

Le conducteur a pris la fuite, abandonnant le véhicule devant la mosquée. Il a néanmoins été interpellé en fin de journée à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Il a été identifié par la police : il s’agit d’un homme âgé de 37 ans, déjà défavorablement connu des services de police, qui souffre de troubles psychologiques, selon Le Parisien. L’assaillant, condamné pour violences conjugales en novembre 2021, a donc été placé en hôpital psychiatrique. La piste de l’attaque terroriste a été exclue par les enquêteurs.

Qu'en est-il de la piste de l'acte raciste, à caractère islamophobe ? L'assaillant est de confession musulmane et connaissait vraisemblablement la mosquée pour l'avoir fréquenté de temps à autre. « Il se trouve que ce jeune musulman ne dispose pas de toute sa raison », a informé le Centre islamique Al-Badr. « Nous sommes, comme toute la communauté musulmane de Meaux, attristé et choqué de cet acte, mais nous devons garder notre calme et notre discernement face à cette situation. »

L'enquête est toujours en cours pour comprendre notamment les motivations de l'assaillant. Les responsables de la mosquée, après avoir un temps annoncé la fermeture du lieu de culte « jusqu’à nouvel ordre », a décidé de l’ouvrir dès le lendemain des faits.

Lire aussi :
A Belfort, un homme condamné après avoir foncé sur deux femmes près d’une mosquée
La mosquée de Brétigny-sur-Orge victime d'une attaque à la voiture-bélier, le maire en soutien