Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mayotte secouée par le meurtre d'un imam

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 17 Août 2018



Mayotte secouée par le meurtre d'un imam
Le petit village de Dzaoudzi, dans l'île de Mayotte, a été secoué par le meurtre d’un imam survenu dans la soirée du samedi 11 août. Le parquet de Mamoudzou n’a émis un communiqué sur cette affaire que 48 heures après les faits, nourrissant ainsi les spéculations sur les raisons - encore inconnus - du crime parmi les Mahorais.

Mohamed Saïd Ali, imam de la mosquée Petite Terre décrit comme très pieux par ses fidèles, a été « victime de plusieurs coups de couteau » dans le quartier de Labattoir alors qu'il rentrait à son domicile. À l’arrivée des gendarmes dépêchés sur les lieux, la victime bénéficiait déjà des soins de premiers secours fournis par les pompiers arrivés sur place. « Malgré les soins qui étaient prodigués, la victime décédait lors de son transport au centre hospitalier », a expliqué le parquet.

Selon un communiqué émanant du bureau du procureur local que rapporte le Journal de Mayotte, « de nombreux témoins et membres de l’entourage familial de la victime » ont déjà été entendus. Une autopsie du sexagénaire a été effectuée lundi 13 août, mais aucune information sur les résultats n’a été divulguée.

Au lendemain du meurtre, un individu a déjà été placé en garde à vue mais, selon le parquet, « les actes d’enquête qui ont été réalisés n’ont pas permis d’établir qu’il était impliqué dans ces faits d’homicide. Sa mesure de garde à vue a donc été levée ». Les procédures se poursuivent afin « d’identifier et d’interpeller le ou les auteurs de cet homicide ».

Quant à la mairie, elle a condamné « avec force cet acte lâche et gratuit. Tout sera mis en oeuvre pour identifier le ou les auteurs de cet assassinat et seront traduits devant la justice ». Selon Mayotte Hebdo, une marche blanche en mémoire de l'imam devait se tenir dimanche 19 août, mais elle a été annulée à la demande de sa famille, qui a indiqué que le défunt n'aurait pas souhaité une telle démarche.