Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Maroc : un imam suspendu pour un prêche blâmant les festivités du Nouvel An

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 17 Janvier 2019



Le ministre des Habous et des Affaires islamiques Ahmed Taoufiq a suspendu l’imam Mohamed Al Amrani, imam de la mosquée As-Shouhada située à Rabat, la capitale marocaine.

Cette décision fait suite à un prêche de cet imam le 28 décembre au cours duquel il a décrit les festivités du Nouvel An comme un péché et une pratique non conforme aux préceptes de l’islam.

Pour le ministre des Habous, et après enquête et audition de l'imam à propos de son prêche qu'il a estimé bien-fondé, un tel discours va à l’encontre des règles professionnelles et de l’esprit de tolérance indiqué dans l’article 7 du dahir régissant les missions des religieux.

Cet article, que cite largement la presse marocaine pour relayer cette affaire, stipule que « tout préposé religieux doit, dans tous les cas et tout au long de l’exercice de sa fonction, faire preuve de la solennité, de la probité et de la dignité qu’exigent les missions qui lui ont été confiées ». Le même article interdit aux imams, comme tout autre leader religieux de « violer les conditions de quiétude, de sérénité, de tolérance et de fraternité qui doivent être garanties dans les lieux de culte ».

En assimilant les festivités du Nouvel An à une hérésie et à un pêché, Mohamed Al Amrani a, selon le ministre, enfreint l’esprit de coexistence pacifique qu’il devrait prôner dans son lieu de culte.