Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Maroc : la nouvelle norme halal a du succès

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 31 Janvier 2013



La certification halal élaborée par l’Institut marocain de normalisation (IMANOR) a déjà été attribuée à huit entreprises, nous apprend l'hebdomadaire marocain La Vie éco.

Publiée au Bulletin officiel du 5 juillet 2012, la norme baptisée NM 08.0.800 suscite davantage l’engouement des sociétés que la première version de la norme halal marocaine (NM 08.0.018) établie en 2010.

La nouvelle norme halal a délivré, avant même sa publication au Journal officiel, une certification à Sicopa, un producteur et transformateur d’olives à Fès, le 18 juin 2012. Agro-Food Industrie, unique fabricant du royaume de petits pots pour bébé halal, Banchereau Maroc, producteur de charcuterie, Beldinde, El Benna Food et Sapak, trois marques appartenant au groupe Koutoubia Holding, sont les autres entreprises qui ont décroché cette certification.

Cinq autres entreprises, essentiellement des fabricants de charcuterie, sont en cours de certification. Coca Cola et Nestlé, qui ont pourtant collaboré dans l’élaboration de la norme, n’ont pas encore déposé leur demande.

Avant d’obtenir cette norme halal, les sociétés doivent au préalable obtenir la certification HACCP pour la sécurité alimentaire. « Dans le cas où la société souhaitant être certifiée NM 08.0.800 est déjà certifiée HACCP, la labellisation halal ne prendrait alors pas plus d’une journée», explique Naïma Akouri de l’Imanor.

Le coût de l'obtention de la certification marocaine est d’environ 12 000 dirhams (un peu plus de 1000 €), qui correspond à la rémunération, à hauteur de 5 000 dinars chacun, de l’auditeur et de l’expert en affaires islamiques qui viennent faire des vérifications dans les locaux des sociétés avant l’attribution du label, ainsi qu'à leurs frais de déplacement. Les règles d’abattage, les matériaux d’emballage, les processus de transformation des produits, les machines et ustensiles utilisés, l’entreposage, le transport… : tout est vérifié par Imanor, l’organisme certificateur.

La certification doit être renouvelée tous les trois ans mais un contrôle est effectué chaque année pour s’assurer que les procédures sont bien respectées.

Imanor travaille, par ailleurs, dans l’élaboration d’autres normes halal visant les cosmétiques ainsi que les produits financiers, qui se développent dans le royaume avec le soutien le Parti de la Justice et du développement (PJD).

Lire aussi :
Le Maroc accueille son premier salon du halal
Le Maroc arrive en force sur le marché du halal
Le Maroc en marche vers la finance islamique