Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Marie-George Buffet regrette que 'le débat n'ait pas eu lieu'

| Jeudi 19 Avril 2007



Mercredi soir, Marie-George Buffet a critiqué la campagne présidentielle sur le point de s'achever, durant laquelle "le débat n'a pas eu lieu".

"On aura donc parlé de tout, sauf de l'essentiel", a déploré la candidate communiste à la présidentielle à Nice où elle tenait l'un de ses derniers meetings avant le premier tour de scrutin.

"Comment s'étonner d'ailleurs puisqu'ils ont peur de confronter leur programme à vos exigences, à vos aspirations", a-t-elle lancé aux quelque 2.000 personnes venues l'écouter.

Sans désigner directement les responsables de cet état de fait, la candidate communiste a estimé qu'"ils nous ont imaginé tous les scénarios possibles pour qu'au final vous n'ayez plus le choix: ils nous ont d'abord fait le duo avec Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, puis ils ont pimenté le débat en déguisant François Bayrou en homme de gauche, lui qui est le vrai jumeau de Nicolas Sarkozy".

Constamment associés par Mme Buffet, François Bayrou et Nicolas Sarkozy sont tour à tour apparus dans son discours sous les traits de "Docteur Jekyll et Mister Hyde", de "bateleurs de foire du MEDEF" ou des "Frères Dalton en train de préparer un mauvais coup".

"Il ne nous manque plus qu'une Ma Dalton, ce pourrait être Laurence Parisot" (ndlr: présidente du MEDEF), a imaginé la candidate.

"Et maintenant, ils cherchent à vous faire peur avec le sinistre Le Pen. Il auront réussi à tenir le temps d'une campagne avec tous ces scénarios. Ils auront réussi à détourner l'attention des choses essentielles: quelle sera votre vie demain, qu'est-ce qui peut vraiment changer dans ce pays pour vous".

La secrétaire nationale du PCF a de nouveau appelé la gauche à éviter les "combinaisons, les compromissions" avec le centre. Selon Mme Buffet, "la gauche qui gagne n'est pas la blanchisserie des idées de la droite.




Loading