Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Manille: fin de la prise d'otages

| Mercredi 28 Mars 2007



Pendant une dizaine d'heures, le directeur d'une garderie a retenu en otage à Manille une trentaine d'enfants de son centre avant de les libérer sains et saufs, dans une action dramatique visant à dénoncer la "corruption" des autorités et la pauvreté qui règne dans le pays.

A 19H00 (11H00 GMT), comme il l'avait promis, le ravisseur Amando "Jun" Ducat s'est rendu à la police et a relâché 31 enfants et deux enseignants qu'il retenait prisonniers depuis le matin dans un autocar scolaire stationné en plein coeur de la capitale philippine.

De premières informations faisaient état de deux complices, mais seul un autre suspect a été emmené par la police.

Ducat a été emmené menotté par la police, tandis que des cris scandant son nom se faisaient entendre en provenance de la foule de centaines de personnes amassées autour du car. Certains badauds brandissaient des pancartes où on pouvait lire: "Nous te soutenons".

Dans un discours prononcé à la radio nationale juste avant la libération des enfants, le directeur de la garderie a dénoncé la corruption des autorités et appelé à la gratuité de l'éducation et du logement pour les enfants défavorisés. Il a par la suite embrassé sur le front certains des enfants libérés.

"Je demande pardon pour avoir mené cette action extrême... Je demande pardon aux gens de Parola", a-t-il dit en référence aux bidonvilles de Manille où la majorité des enfants concernés vivent. "J'ai fait ce que j'ai fait par amour pour vous", a-t-il ajouté.

Dans la matinée de mercredi, Ducat, directeur d'une garderie d'un quartier défavorisé de Manille, avait affirmé sur une radio locale avoir pris le contrôle d'un autocar scolaire où 32 enfants, tous âgés de moins six ans, et deux enseignants, avaient pris place pour une sortie éducative.




Loading