Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Manif pour Gaza : des procès en vue en 2015, la solidarité s’active

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 26 Décembre 2014



Manif pour Gaza : des procès en vue en 2015, la solidarité s’active
Une campagne de crowdfunding en faveur de manifestants pro-palestiniens arrêtés en juillet 2014 lors des manifestations pour Gaza interdites par les autorités à Paris est en passe de s’achever.

Des dizaines de personnes avaient été arrêtées. Parmi elles, plusieurs ont été inculpées et condamnées pour leur participation à ces protestations. « En dépit du nombre important de personnes poursuivies, et de l’extraordinaire sévérité des peines prononcées, le Ministère public a choisi le plus souvent de faire appel », explique-t-on sur le site Aoon.

Plus de six mois après les manifestations, plusieurs procès sont prévus de se tenir en 2015 : le 13 janvier pour Noam, 33 ans, qui a écopé de dix mois de prison avec sursis ; le 24 février pour Kamel, 33 ans, condamné en première instance à quatre mois avec sursis et 1 150 euros de dommages et intérêts. Dans les deux cas, c’est le parquet qui a fait appel des décisions jugées légères. D’autres procès ont été reportés à septembre 2015.

« Il est important de souligner que le temps de la justice, n'est pas le temps médiatique. Si le souffle de la mobilisation est retombé, la justice continue son travail d'usure », nous indique Rafik Chekkat, un des porte-paroles du collectif ALI, qui déclare avoir pris en charge « une quinzaine de dossiers » au total, « sachant que les poursuites n'ont pas toujours abouti à des mises en examen ».

Parce que « se défendre en justice » et « affronter la répression ont un coût », le collectif ALI (Abrogation des Lois Islamophobes) a lancé en novembre une nouvelle collecte de fonds visant à payer les frais judiciaires pour quatre des personnes condamnées. Sur les 6 286 euros nécessaires, plus de 5 200 euros - 83 % de l'objectif final - ont ainsi été réunis grâce à l’aide de particuliers. Un dernier effort est sollicité des personnes solidaires de leur cause : la campagne s'achève mardi 30 décembre.

Lire aussi :
Manif pour Gaza : des militants face à la justice
Violences policières : la liberté retrouvée pour un pro-palestinien condamné
Du sursis pour des manifestants pro-palestiniens de Barbès
Manif pour Gaza interdite : l'appel à la désobéissance civile entendu par milliers
Manif pour Gaza interdite : « une décision politique » contestée en justice
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?




Loading