Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mandela appelle les jeunes Sud-Africains à rejeter la discrimination

| Lundi 16 Juin 2008



L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a appelé lundi la jeunesse d'Afrique du Sud à promouvoir la cohésion sociale sans discrimination, dans son premier message depuis des mois.

«Le combat pour la démocratie n'a jamais été porté par une seule race, une seule communauté religieuse ou un seul groupe sexuel», a souligné Mandela, qui ne s'était pas exprimé personnellement en mai pendant les attaques anti-immigrés dans les quartiers pauvres du pays.

«Votre défi est de forger une Nation, dans laquelle les gens, quelle que soient leur race, leur couleur, leur sexe, leur religion ou leurs opinions puissent jouir pleinement de la cohésion sociale», a ajouté le Nobel de la Paix, dans un message vidéo diffusé à l'occasion de la Journée de la Jeunesse.

«Indépendamment de vos propres problèmes, vous devez continuer à promouvoir la démocratie et la liberté parce que ce sont les fondations sur lesquelles les droits de l'homme s'appuient».

Nelson Mandela, qui aura 90 ans le 18 juillet, s'est retiré de la vie publique il y a quatre ans. Ses apparitions en public sont de plus en plus rares et il se contente généralement de messages pré-enregistrés. Le dernier remonte au début du mois de mars.

Des violences xénophobes ont explosé le 11 mai dans un quartier pauvre de Johannesburg, avant de se propager dans tout le pays. Au total, 62 personnes ont été tuées et des dizaines de milliers déplacés.
Environ 43% des Sud-Africains vivent sous le seuil de pauvreté et au moins un tiers des adultes sont au chômage. L'arrivée de nombreux immigrés, attirés par la première puissance économique du continent, est source de tensions.

Les auteurs des violences xénophobes se sont justifiés en accusant les étrangers de leur voler leurs emplois ou de se livrer à des activités criminelles.





Loading