Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Luxembourg : Le Qatar à la rescousse d’une mosquée

Rédigé par La Rédaction | Lundi 3 Septembre 2012



Actuellement, l'islam est estimé au titre de la deuxième religion au Luxembourg, après le catholicisme. Ce qui ne permet pas encore aux musulmans du pays de compter sur l’Etat pour financer leur projet de lieu de culte, contrairement aux catholiques ou juifs. Ces derniers bénéficient d’un conventionnement avec les autorités publiques. Les pratiquants musulmans sont donc contraints de financer eux-mêmes leur lieu de culte.

Il faut savoir que l’islam n’a été reconnu par le Luxembourg qu’à une date récente, notamment en 2008. Pour l’heure le pays ne dispose que d'un petit nombre de mosquées, mais la plus fréquentée d’entre elle est sans doute la mosquée de Bonnevoie, se trouvant dans la partie sud-est de la ville de Luxembourg.

C’est l’association islamique à but non lucratif Le Juste Milieu (LJM) qui gère la mosquée de Bonnevoie. Elle a occupé un local commercial au rez-de-chaussée d’un immeuble sis 32 Dernier Sol à Luxembourg-Ville dans le quartier de Bonnevoie depuis 2008, précise-t-elle sur son site officiel. Mais elle est en train de racheter le local depuis mars 2012, pour pouvoir assurer la continuation de ses activités.

L’association sollicite les dons des fidèles pour réaliser l’acquisition évaluée à 1.842.500 € payable sur trois ans. Des centaines de personnes du Grand-Duché et de la Grande Région se sont mobilisées depuis le lancement du projet et LJM a collecté jusqu’ici plus de 600.000 €, selon Jean-Luc Karleskind, porte-parole de l’association.

Qatar Charity est une ONG qui va prêter main forte à l’association LJM pour un montant jusqu’alors inconnu. La participation de Qatar Charity compensera le prêt consenti par des fidèles de la région pour payer l’échéance de Septembre, explique Jean-Luc Karleskind sur le site du quotidien d'information générale l’essentiel. On reconnaît ici, la volonté Qatarie de participer aux aides des communautés dans le besoin, comme le projet du royaume pour les banlieues françaises qui a malheureusement été abandonné.

Mais cette initiative internationale est saluée par LJM qui précise qu’en aucune façon Qatar Charity va acquérir les locaux. Ceux-ci sont et resteront la propriété de l’association LJM.

D’ailleurs, LJM a demandé le statut d’utilité publique auprès du Ministère de la Justice et des Cultes, en novembre 2011. Mais jusqu’à présent, elle n’a pas encore reçu de réponse de l’Etat. Alors qu’un tel statut favoriserait la déductibilité fiscale des donateurs européens ainsi qu’une exonération des certains impôts dont l’association est frappée.