Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les chanteurs 'emmerdent' le FN depuis plus de vingt ans

| Samedi 31 Mars 2007



Ils n'aiment pas les idées que véhiculent Jean-Marie Le Pen et le Front national et le disent en chantant. Dès que le FN a commencé à se faire entendre sur la scène politique, de nombreux artistes ont utilisé leur art pour manifester leur colère et promouvoir une société de tolérance. Avec sa chanson Marine puis Ma France à moi la rappeuse Diam's est aujourd'hui pour beaucoup de jeunes le symbole de cette lutte.

Mais qui se souvient que déjà en 1983, révoltés par les flambées de racisme en France, racisme alimenté par des slogans frontistes tels que "Trois millions de chômeurs, ce sont trois millions d'immigrés en trop ! La France et les Français d'abord", Francis Cabrel et Renaud écrivent le premier Saïd et Mohamed et le second Deuxième Génération. Des chansons qui s'inquiètent du sort des immigrés et s'opposent sans le nommer au Front national.

Jean-Baptiste Vignol, auteur de plusieurs livres sur la chanson vient de publier un petit ouvrage, Cette chanson qui emmerde le Front national (Tournon, 128 p., 10 €), préfacé par Renaud. Ce livre retrace l'histoire de toutes ces chansons qui ces vingt-cinq dernières années ont fait de la résistance. M. Vignol fait défiler le temps, années par années, rappelle le contexte politique, la montée en puissance du Front national et fait ou refait découvrir tous ces textes qui sont autant de témoignages de l'état de la France au moment où ils ont été rédigés.





Loading