Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le président des Philippines veut plus de musulmans dans la police et l’armée

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 21 Mars 2018



Le président des Philippines veut plus de musulmans dans la police et l’armée
Vers une représentativité plus significative des musulmans dans la police et l'armée philippines ? Dans son discours fait mercredi 21 mars lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'Académie nationale de la police (PNPA) à Silang, à une soixantaine de kilomètres du sud de Manille, le président Rodrigo Duterte a exprimé son souhait de compter plus de musulmans dans les rangs de la police et de l’armée des Philippines.

Le chef de l'Etat a exprimé sa reconnaissance et sa gratitude envers les policiers et les soldats musulmans qui se sont battus au nom des Philippines à maintes reprises, dernièrement lors du siège de Marawi, une ville prise d'assaut par des milices qui ont prêté allégeance à Daesh.

« J’aimerais rappeler à tout le monde que nous sommes une nation, que tous les Moros de Mindanao (une minorité musulmane qui occupe largement la province insulaire, ndlr) ne sont pas nos ennemis. Alors peut-être que la prochaine fois, il y aura un contingent de Moros qui auront rejoint le PMA (l’académie militaire) et le PNPA (l’académie de police). On a besoin d’eux », a-t-il déclaré.

« Nous avons besoin d'officiers formés et nous devons travailler avec eux (les Moros) à Mindanao alors incluons-les », a ajouté le président, plaidant plus généralement pour une politique d’inclusion professionnelle des membres de toutes les ethnies composant les Philippines dans les métiers liés à la défense et à la sécurité du pays. Un enjeu stratégique afin de mieux maintenir l'ordre dans l'archipel.

Les musulmans sont encore très peu nombreux à porter les uniformes de la police et de l’armée. La promotion 2018 de l’académie de police ne comptait, sur les 106 diplômés, qu’un seul musulman. Seuls 5 % des quelque 181 000 policiers sont musulmans.

Lire aussi :
Philippines : face à Daesh, le président Duterte promet l’autonomie aux musulmans