Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le fondateur de la secte Moon est décédé

Rédigé par La Rédaction | Lundi 3 Septembre 2012



Sun Myung Moon, le fondateur de l'Eglise de l'Unification, considérée comme une secte par beaucoup, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 92 ans, en Corée du Sud.

Le Sud-Coréen avait créé son organisation religieuse en 1954 sous le nom complet d'« Association du Saint-Esprit pour l'unification de la chrétienté mondiale » après avoir été rejeté par les églises protestantes coréennes. Sun Myung Moon dit en effet avoir eu, à l’âge de 15 ans, une vision de Jésus-Christ lui enjoignant de poursuivre sa mission interrompue par la crucifixion. Les préceptes de son mouvement reposent sur la Bible mais comportent de nouvelles interprétations du texte qui ont été condamnées comme hérétiques par l'Eglise catholique.
Plus connue sous le nom de la secte Moon, son église procède également à des pratiques surprenantes comme des mariages collectifs de milliers de couples. Dernièrement, au mois de mars, Sun Myung Moon avait ainsi célébré l’union de 2 500 couples.

Il laisse derrière lui un empire économique colossal, car il était aussi un homme d’affaires avec son conglomérat Tongil (« unification», en coréen), qui lui a permis de créer le quotidien américain Washington Times et d’être à la tête de plusieurs journaux conservateurs en Corée du Sud et d’une agence de presse américaine. Son Église possède aussi des hôpitaux en Corée du Sud et au Japon et cogère une usine automobile en Corée du Nord.

Le fondateur de la secte Moon est père de 14 enfants. Son fils Moon Kook-jina lui a succédé à la tête de Tongil. Le plus jeune de ses fils, Hyung Jin Moon, a pris les rênes de l'Eglise de l'Unification en 2008, à l'âge de 28 ans.
Avant de passer le relais, Sun Myung Moon avait l’habitude de prêcher aux Etats-Unis, pays dans lequel il aura vécu une quarantaine d’années.

Son mouvement revendique aujourd'hui 3 millions d'adeptes dans près de 200 pays mais des experts tablent plutôt sur quelques centaines de milliers de personnes. En France, comme dans d’autres pays, l’organisation religieuse est considérée comme une secte.

Avant sa mort, le milliardaire sud-coréen était hospitalisé depuis plus de deux semaines pour des complications consécutives à une pneumonie. Ses obsèques sont prévues pour le 15 septembre. L'Eglise de l'Unification s’affaire déjà à la préparation de funérailles grandioses, où sont attendues des dizaines de milliers de fidèles qui appellent Sun Myung Moon « le Vrai Père ».


Lire aussi :
L’Eglise de la Scientologie condamnée pour escroquerie
Les sectes s'intéressent aux banlieues