Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le CFCM dénonce « l'horrible chantage » de la dépouille de Marie Dedieu

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 21 Octobre 2011



Les ravisseurs de Marie Dedieu, la Française retenue en otage en Somalie et dont la mort a été annoncée mercredi 19 octobre, réclament désormais une rançon pour que ses proches puissent récupérer sa dépouille.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui a appris « avec horreur la mort de notre compatriote, Marie Dedieu », a dénoncé, jeudi 20 octobre, « l'horrible chantage fait autour de sa dépouille. »

« Cet acte abject témoigne une fois de plus que ses auteurs qui ont sombré dans la sauvagerie ont perdu tout sens de l’humanité », indique le CFCM.

L’instance a tenu à exprimer « sa profonde tristesse et sa grande émotion, et condamne avec la plus grande vigueur cet acte ignoble commis contre une femme atteinte d'un cancer et tétraplégique par des terroristes dont la barbarie et la cruauté heurtent profondément toutes les consciences. »

Marie Dedieu avait élu résidence depuis une quinzaine d'années dans un petit archipel situé sur la côte nord du Kenya. Cette femme de 66 ans, tétraplégique, souffrait d'un cancer et d'insuffisance cardiaque. Ses ravisseurs, soupçonnés d'être des insurgés islamistes somaliens, l'avaient enlevée chez elle dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, sans se soucier de prendre son fauteuil roulant et les médicaments qui lui étaient nécessaires.

Les Shebab ont nié toute implication dans l'enlèvement mais la France se préparerait à aider les troupes kenyanes, qui interviennent depuis mi-octobre au sud de la Somalie contre les milices islamistes afin de lutter contre le terrorisme.




Loading