Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Société

Latifa Ibn Ziaten, une Marianne de la République de notre temps honorée

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 5 Mars 2021 à 11:25

           

Qui pour incarner Marianne ? Mieux vaut 109 qu'une ! Une exposition initiée par la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, à l'occasion du 8 mars, vient « rendre hommage à (des) femmes qui, en 2021, sont les nouveaux visages plurielles de notre République, de la citoyenneté et de l’engagement ». Latifa Ibn Ziaten en fait partie.



Latifa Ibn Ziaten, une Marianne de la République de notre temps honorée
Latifa Ibn Ziaten s'est déclarée, jeudi 4 mars, « très honorée et touchée » de figurer parmi les 109 Mariannes incarnant les nouveaux visages plurielles de la République, dans le cadre d'une exposition initiée par la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa.

Et pour cause, le symbole est fort. Il témoigne du parcours de vie singulier de cette mère courage qui a fait d'une douloureuse épreuve - la perte d'un enfant, son fils Imad lors des attentats de Toulouse et de Montauban en 2012 - une force, une source d'inspiration qui force l'admiration de celles et ceux qui croisent son chemin.

La citoyenneté chevillée au corps

Depuis la création de l'association Imad pour la jeunesse et la paix, l'activiste franco-marocaine de confession musulmane, qui porte le foulard depuis la mort de son fils en signe de deuil, ne cesse inlassablement de délivrer un message de fraternité auprès de milliers de jeunes pour apporter sa pierre à l'édifice de la lutte contre toutes les formes d'obscurantisme et d'extrémisme.

Par ses engagements et actions multirécompensés, dernièrement du prix Zayed pour la fraternité humaine décernée par le pape François et le grand imam d'Al-Azhar Ahmed Al-Tayyeb, Latifa Ibn Ziaten incarne pleinement les valeurs de citoyenneté. C'est pourquoi elle a été choisie sans difficulté pour faire partie des 109 Mariannes. Du sang neuf pour la République qu'il fait bon, avec tant d'autres femmes de tous horizons, de promouvoir.

Lire aussi :
Diversité : 109 Mariannes exposées au Panthéon pour « renouveler les visages de la République »

Et aussi :
Latifa Ibn Ziaten et Antonio Guterres, premier lauréats du Prix Zayed pour la fraternité humaine
Latifa Ibn Ziaten, celle qui réparait les cœurs
Latifa Ibn Ziaten : « Aujourd'hui, je vis pour les autres et pour la mémoire de mon fils »
La Légion d'honneur décernée à Latifa Ibn Ziaten à l'Elysée




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 07/03/2021 06:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alfred: Madame Latifa Ibn Ziaten est absolument couverte d'honneurs allant même jusqu'à l'identification à la marianne républicaine (...). Des dizaines de prix, médailles, cérémonies et autres louanges publiques lui ont été décernés.

Cela pour défendre TOUTES les victimes de "l'assassin de son fils".

La réalité est que son action est menée pour "convaincre" bien des jeunes de l'extrême gravité de TOUS les actes commis par Mohammed Merah.

J'espère, par ma remarque désagréable, vous amener à réfléchir, et votre saillie sur le "peut être, il n'aurait pas pris son engagement" est tout aussi inappropriée (voire transparente) que le "crade" et "rivalité victimaire".

12.Posté par Sophia le 07/03/2021 02:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dîtes. Pourquoi nous autres, fils et filles de harkis sommes considérés comme étant racistes. Hein!
Combien de fois on m'a balancé dans la gueule, ils viennent tous chez nous.
Et moi comme une conne de rien trouver à répondre.
Attention! Z'avez pas vu! On s'appelle Georges. Odette. Patrick. Et hop. On devient immaculée conception. Des blancs plus blancs que blancs.

11.Posté par Alfred le 07/03/2021 01:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François. Bien dès fois je me suis dit ce mec est perché.
Mais ce coup ci, c'est au delà de ça.
Je comprends aujourd'hui la fameuse expression, là c'est le mot de trop.

10.Posté par Alfred le 07/03/2021 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faire se rivaliser des victimes. Je n'en reviens pas.

9.Posté par Alfred le 07/03/2021 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si le fils de Latifa était encore de ce monde et qu'il se voit lire un commentaire comme celui de François, peut être, il n'aurait pas pris son engagement.
On se construit sur un pilier pas sur du sable.
Mon engagement ne vaut rien mais il vaut quelque chose n'est pas possible.
Ce que vous dîtes est donc de ce dernier qu'il ne vaut rien.

8.Posté par Milouda le 07/03/2021 01:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François veut faire des victimes des combattants, des ennemis, des protagonistes, des acteurs.
Il se croie au cinéma. Le pauvre.

7.Posté par Alfred le 07/03/2021 01:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce que vous dîtes n'est pas possible François.
Des victimes qui devraient répondre d'autres victimes est une folie.

6.Posté par Milouda le 07/03/2021 01:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce François alors!
Et ta soeur abruti!

5.Posté par Alfred le 07/03/2021 00:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les victimes ne sont pas des victimes. La classe.
Vous ne faîtes que redire ce que vous avez déjà dit mais autrement.
Vous ne savez pas comment contredire mon, vous êtes crade.
Vous ne savez pas comment annuler, c'est moi qui parle (François) et personne d'autre.
Pour tenter de le faire, vous avez trouvé, l'un des fils, bla, bla, bla....
Mais ça ne marche pas avec moi.

4.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 05/03/2021 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Alfred Latifa ibn Ziaten est la mère d'un militaire adulte assassiné, Samuel Slander le grand-père de deux petits enfants assassinés.
Et il y a d'autres victimes, dont une autre petite fille, de 8 ans, tuée à bout portant. Pourquoi ne pas le mentionner ?

La "rivalité" dont vous parlez n'a pas lieu d'être mais comme vous insistez, je voudrais préciser que les 3 enfants en question étaient juifs, et furent tués pour cela. Pourquoi ne pas le mentionner ?

Votre qualificatif de "crade" n'est pas du tout approprié.

Et tant qu'à faire, je rappellerais qu'un autre fils de Latifa Ibn Ziaten,
Naoufal Ibn Ziaten, a été récemment déféré devant un magistrat pour vol avec violences. S'est elle assez occupé de lui ?

A moins qu'être un criminel ressorte d'autres chose que ce que la naïve (et fausse) croyance au pouvoir de l'engagement social laisse entendre.

3.Posté par Alfred le 05/03/2021 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marianne sera musulmane. Elles finiront par ne plus porter le voile.
Un président a dit ça. Flamby pour ne pas le nommer. Lol.

2.Posté par Alfred le 05/03/2021 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François. Comparer et faire se rivaliser des victimes. La classe. Vous êtes crade.

1.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 05/03/2021 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personnage emblématique honoré à maintes reprises pour des raisons à la fois évidentes et mystérieuses, Latifa ibn Ziaten n'est pas plus "mère courage" que les mères de Arieh et Gabriel Slander, (6 ans et 4 ans) et de Myriam Monsonego (8 ans), enfants victimes de Mohammed Merah.


De plus, on peut être en désaccord avec la déclaration de Latifa Ibn Ziaten ("écoutons les jeunes, pour qu'il n'y ait pas d'autres Mohammed Merah"), on devrait plutôt dire, à mon avis, que c'est aux jeunes d'écouter...

Pour finir, une déclaration de Samuel Slander, le grand-père de deux enfants tués:
"
Quand on tire sur un petit enfant de 3 ans avec une tétine dans la bouche, il n'y a rien à comprendre.
"

1 2