Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

Laïcité, lutte contre le séparatisme, islam de France : la Ligue islamique mondiale en appui à Macron

Rédigé par | Lundi 23 Novembre 2020 à 15:30

           

Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, Mohammed Al-Issa, a exprimé son appui à la politique d'Emmanuel Macron menée en matière de lutte contre le séparatisme et de restructuration de l'islam de France. « Pour ce qui est des pays à forte diversité comme la France, seul le concept de laïcité peut les régir », a-t-il également fait savoir.



Laïcité, lutte contre le séparatisme, islam de France : la Ligue islamique mondiale en appui à Macron
Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), Mohammed Abdul Karim Al-Issa, s’est exprimé en faveur du projet de loi contre le séparatisme, dite « réconfortant les principes républicains », dans une interview accordée au JDD parue dimanche 22 novembre.

« Nous avons toujours appelé les Français musulmans ainsi que les résidents musulmans en France à respecter la Constitution, les lois et les valeurs de la République Française, au même titre que nous, dans le monde musulman, nous attendons des autres qu’ils respectent nos Constitutions et nos valeurs. Nous continuons d’appeler au dialogue civilisationnel et culturel entre les nations et les peuples, et nous mettons en garde contre le concept de choc des civilisations », a indiqué l'ancien ministre saoudien de la Justice.

Des propos qui font écho à ceux exprimés auprès de Saphirnews lors d'une interview réalisée en mars avant le premier confinement. « Nous appelons les communautés musulmanes à respecter les constitutions, les lois et les valeurs des pays qui les accueillent. Ceux à qui cela ne leur plait pas n’ont qu’à partir dans un autre pays. Qu’ils n’aient pas recours à des dérives et des actions malveillantes », nous avait-il alors déclaré.

Lire aussi : Mohammed Al-Issa : « Aucun courant de l'islam ne peut se considérer comme le seul détenteur de la vérité »

« Les séparatistes se sont en premier isolés des sociétés musulmanes avant de s'isoler dans les autres types de sociétés comme en France ou ailleurs. Vous avez fort heureusement dans votre pays une grande majorité des musulmans qui aiment la France, cette France par laquelle beaucoup se sont sacrifiés, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale », a souligné Mohammed Abdul Karim Al-Issa.

« Pour ce qui est des pays à forte diversité comme la France, seul le concept de laïcité peut les régir »

Condamnant fermement l'assassinat de Samuel Paty le 16 octobre. « un horrible crime terroriste » qui a « porté préjudice à l’image de l’islam », le dignitaire religieux s'est également exprimé sur les caricatures du Prophète, à la source d'un vif mouvement de colère dans le monde arabo-musulman.

« Les savants et les penseurs avec qui nous avons échangé à la Ligue islamique mondiale ont unanimement reconnu le droit aux libertés, sans aucune équivoque, à ceci près que le principe essentiel est qu'elles ne doivent pas servir de prétextes pour attiser la haine des uns envers les autres, auquel cas elles seraient dénuées de leur sens profond », a-t-il affirmé.

« Bien que nous ne soutenions nullement les caricatures offensantes, nous sommes tout autant opposé à toute forme de violences, comme au fait de leur répondre par la haine. Si finalement ce journal a droit d’exprimer son point de vue, il est plus que certain que nous avons tout autant le droit d’exprimer notre point de vue sur les caricatures. Nous ne sommes pas contre les libertés, c’est une évidence, seulement nous appelons à leur bonne utilisation. C’est notre vision des choses. »

Pour Mohammed Al-Issa, la laïcité est le seul principe en mesure de garantir une cohésion nationale en France. « Pour ce qui est des pays à forte diversité comme la France, seul le concept de laïcité peut les régir. Il n’y a pas véritablement d’autres choix, car elle est le garant de la neutralité de la République, tout comme elle garantit la liberté de culte pour toutes les religions. », déclare-t-il.

Autour de l'islam de France, il s'est aussi félicité de la mise en œuvre d'initiatives visant à mieux organiser le culte musulman en France comme le Conseil national des imams dont le principe de la création a été acté par le Conseil français du culte musulman (CFCM) devant Emmanuel Macron.

A ses yeux, « ce serait très constructive s’il pouvait y avoir un fond global pour financer les mosquées et les centres religieux. Nous sommes convaincus que tout financement partiel vers telle ou telle communauté ne servira pas l’intégration nationale. Au contraire, il pourrait être une cause de séparatisme au détriment de l’unité de la société française ».

Une unité qu’il faut à tout prix préserver, avait-il affirmé auprès de Saphirnews en ces termes : « La société française doit tout faire pour protéger son unité nationale, sa diversité religieuse, ethnique et civilisationnelle. Le peuple français doit voir en cette diversité une source de force, une source de richesse. Cette diversité doit se s’agglomérer autour d’un seul et même objectif : l’intérêt de la France, l’unité de la France, sa sécurité, sa force, sa prospérité. »

Lire aussi :
Séparatisme : zoom sur les principales dispositions du projet de loi « réconfortant les principes républicains »
Mohammed Al-Issa : « Aucun courant de l'islam ne peut se considérer comme le seul détenteur de la vérité »
A Paris, la main tendue des responsables des cultes en France à la Ligue islamique mondiale