Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La victoire du PSG met chaos Paris

Rédigé par La Rédaction | Mardi 14 Mai 2013



Le PSG sacré champion de France 2013, la capitale devait fêter ce sacre comme il se doit lundi 13 mai en présence des joueurs. Mais les festivités ont tourné court. Des émeutiers ont gâché la fête alors que la foule commençait à affluer au Trocadéro, en début de soirée.

Les premiers incidents ont démarré après que des individus eurent escaladé un échafaudage installé le long du palais Chaillot. Ils ont vite dégénéré. Les émeutiers, pas vraiment de vrais supporteurs du PSG, ont vandalisé des voitures et des vitrines de magasins. Un autobus de touristes a même été pillé près de la Tour Eiffel. Les incidents ont débordé jusque sur les Champs-Elysées.

Ces débordements ont contraint le club et son parraineur Nike a annulé «pour des raisons de sécurité» la mini-croisière que devaient faire les joueurs sur la Seine pour exhiber leur trophée aux supporteurs. Zlatan Ibrahimovitch, David Beckham ou encore Jeremy Menez, ne sont apparus que cinq minutes sur le podium pour recevoir leur trophée. Ils ont ensuite été contraints de se replier au Parc des Princes.

« Il n’y aura plus de manifestation festive sur la voie publique pour le PSG », a déclaré le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, qui a dressé un bilan de 30 blessés, dont trois membres des forces de l’ordre et 21 interpellations pour jets de projectiles et dégradations.

Une polémique a éclaté sur les effectifs de police mobilisés. « On aurait pu prévoir l’ampleur de l’événement mais cela a été sous-estimé », a ainsi accusé Fabien Vanhemeryck, secrétaire national d’Alliance, le second syndicat des gardiens de la paix. Le préfet de police a assuré qu’un total de 800 policiers étaient mobilisés.

L’UMP a mis en cause le gouvernement et Claude Goasgen, le député-maire UMP du XVIe arrondissement où se trouve le Trocadéro, a demandé la démission du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Ce dernier, qui a défendu les policiers, a indiqué dans un communiqué que les bandes de vidéo-surveillance seront mises à la disposition des enquêteurs pour « identifier » les « casseurs » dont une partie font partie de la mouvance des ultras.

Manuel Valls a annoncé mardi 14 mai qu’il n’y aurait pas de cérémonie de présentation du trophée des champions gagné par le PSG sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris dans la soirée suite aux violences de la veille. Ce rendez-vous festif manqué est aussi à coup sûr une déconvenue pour le Qatar, propriétaire du club.

Lire aussi :
Le Paris gagnant du Qatar avec le PSG
PSG : le Qatar s'achète Beckham
Le PSG appartient à 100 % au Qatar
Football : le Qatar graisse Paris




Loading