Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La réforme des statuts du CFCM contestée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Avril 2013



Ils contestent la modification des statuts du Conseil français du culte musulman (CFCM). Quatre présidents de Conseils régionaux du culte musulman - Mimoun Bouhaoui, (CRCM Pays de Loire) ElHassane Lechhab, (CRCM Limousin), Mohamed Alaoui (CRCM Midi Pyrénées) et Mustafa Arslan (CRCM Bretagne) - ont décidé d’assigner le CFCM en justice, ont-il annoncé dans un communiqué cette semaine.

Leur but : faire annuler l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) du CFCM qui a abouti à la modification des statuts du CFCM. « Cette réforme du CFCM, entérinée le 23 février 2013 et entachée de plusieurs irrégularités, a privilégié trois fédérations au détriment des autres partenaires ayant agi activement pour la création du CFCM », dénoncent ces présidents de CRCM.

« Nous rejetons cette réforme et les nouveaux statuts, nous insurgeons contre cette nouvelle tentative de main mise sur le CFCM par une alliance tripartite », poursuivent-ils.

Cette réforme prévoit de nouvelles élections en juin prochain, ce que refusent ces responsables de CRCM. Elus en 2011 pour trois ans, ils indiquent vouloir aller au bout de leur mandat. « Par respect de nos statuts et des associations qui se sont mobilisées à l'époque, nous assurerons la gestion jusqu'en juin 2014 », soutiennent-ils.

Vilipendant une « mascarade », ils en appellent « à tous les dirigeants des mosquées épris de justice et de moralité ». « Pour des instances de l’islam de France, ouvertes à tous les musulmans de France, démocratiques, transparentes et indépendantes de tout parti politique français ou étranger, de toute ingérence étatique et de toute tutelle d’un groupement religieux, nous assignons le CFCM en justice pour faire annuler l’AGE du 23/02/2013 », concluent-ils.

Le CFCM doit faire face de nouveau à des querelles internes à l'approche des élections.

Lire aussi :
CFCM : un règlement électoral adopté à l’unanimité
De nouveaux statuts pour le CFCM, en route pour des élections
Le CFCM lance son message d’unité, l’UOIF à l’œuvre
Kamel Kabtane : « Le CFCM est un bateau ivre »
Des Assises de l'Islam de France pour discuter de l’avenir du CFCM : vraiment ?