Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

La dégradation de la mosquée de Bondy suscite l'indignation des musulmans et au-delà

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 30 Juillet 2021 à 08:00

           

Les dégradations dont a été victime, mercredi 28 juillet, la mosquée de Bondy, en région parisienne, ont entrainé de nombreuses réactions indignées jusqu'au gouvernement.



La dégradation de la mosquée de Bondy suscite l'indignation des musulmans et au-delà
La mosquée de Bondy, en Seine-Saint-Denis, a été la cible d'actes de vandalisme dans la matinée du mercredi 28 juillet. Un individu, venu à moto, a brisé les vitres au niveau de la porte d’entrée et de la véranda à l'aide de trophées sportifs, après avoir escaladé la grille.

L’acte, filmé par une caméra de vidéosurveillance, était clairement délibéré. « C’était comme une opération commando, cet homme est entré pour casser et faire acte de vandalisme contre un symbole », a raconté au Parisien le recteur du lieu de culte bondynois, Mohammed Meniri, qui a déposé plainte. « Les dégâts sont surtout moraux. Dieu merci, il n’y avait pas de fidèles de présents au moment des faits. »

Des appels à l'unité et à la protection face aux actes antimusulmans

La nouvelle, qui s'est répandue jeudi 29 juillet, a suscité de nombreuses condamnations. Gérald Darmanin a réagi via Twitter pour condamner « les dégradations inacceptables » visant la mosquée de Bondy. « Soutien aux musulmans de France », a-t-il ajouté, relayant les mots du préfet de Seine-Saint-Denis, Jacques Witkowski qui a dénoncé « fermement l'acte de vandalisme dont a été victime la mosquée du chemin du Groslay à Bondy ». « L'enquête judiciaire est en cours et la police reste mobilisée », a-t-il précisé.

« Tout mon soutien à la communauté musulmane de Bondy dont la mosquée a été vandalisée hier. J’espère que les auteurs de cet acte lâche et insensé seront rapidement retrouvés et remis à la justice. Restons forts et unis face à l’intolérance », a fait part le maire (LR) de Bondy, Stephen Hervé. Le député (PCF) de Seine-Saint-Denis, Stéphane Peu, a condamné une « agression raciste inacceptable contre la mosquée de Bondy ».

Le Conseil français du culte musulmans (CFCM) et les fédérations musulmanes ont aussi partagé leurs indignations des dégradations subies par la mosquée. « Soyons unis face à la recrudescence des actes malveillants contre les lieux de culte musulman », a indiqué la Grande Mosquée de Paris. « Au-delà de l’aspect matériel, il s’agit d’un symbole que l’on attaque, une nouvelle fois. Il est important que les lieux de culte, quels qu’ils soient, ne fassent l’objet d’attaques ou de violences », a signifié Musulmans de France (MF), tandis que le Rassemblement des musulmans de France (RMF) a réitéré « son appel aux pouvoirs publics pour sécuriser davantage les mosquées et les lieux de culte »..

Lire aussi :
La flambée des actes anti-musulmans et la résurgence du racisme anti-asiatique épinglées par la CNCDH
Tags islamophobes sur la mosquée de Rennes : « Rien ne nous fera dévier d’un iota de nos principes de paix »