Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

La Russie condamnée par la CEDH après les meurtres de trois musulmans

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Mardi 19 Octobre 2021 à 17:45

           


La Russie condamnée par la CEDH après les meurtres de trois musulmans
La Russie a été condamnée, mardi 19 octobre, par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) pour violation du droit à la vie et absence d'enquête effective après les meurtres de trois musulmans commis par des agents du FSB, les services de sécurité russes, en juillet 2012.

Magomed Khayauri, Islam Tachiyev, tous deux étudiants à Moscou, et Artur Karsamauli, travailleur à Moscou également, avaient été tués par balles sur le campus de l'université d'État d'Ingouchie, en Russie, alors qu’il attendait l’heure de la prière du soir à la mosquée. Le premier est mort sur le coup, tandis que les deux autres ont été blessés puis exécutés d’une balle dans la tête, selon les familles des victimes.

Le gouvernement russe fait valoir, « sans mentionner de détails sur l'opération spéciale, que le recours à la force par les agents du FSB contre les trois jeunes hommes était justifié » car ils étaient armés et que les agents du FSB n’avaient fait que répliquer à des tirs. Ces déclarations n'ont pas été confirmées par des témoins. Les autorités russes affirment également qu’« Islam Tachiyev et Artur Karsamauli n'ont pas été tués à bout portant, mais ont succombé à des blessures causées par des coups de feu tirés à distance », lit-on dans l’arrêt de la CEDH.

Les autorités civiles puis militaires russes ont refusé l'ouverture d'une enquête criminelle malgré les demandes répétées des familles des victimes, qui affirmaient que leurs proches n'ont jamais été armés.

À l'unanimité, les juges de la CEDH ont déclaré la Russie coupable d'une violation du droit à la vie et du droit à une enquête effective, garantis par l'article 2 de la CEDH. La Russie a été condamnée à verser, dans un délai de trois mois, 60 000 euros aux familles de chacune des trois victimes.

Lire aussi :
Belgique : un recours devant la CEDH en vue face à l’interdiction de l’abattage sans étourdissement
Boycott des produits d'Israël : la France condamnée par la CEDH, une victoire pour le mouvement BDS
Violences policières : la France condamnée à une amende historique par la CEDH