Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La LCR n'appellera pas à voter pour les listes PS et PCF

| Mardi 11 Mars 2008



Après avoir vu ses offres de fusion de listes repoussées par le PS, le parti d'Olivier Besancenot appellera seulement à battre la droite. Et devrait se maintenir au second tour dans cinq villes.
Olivier Besancenot a affirmé mardi que son parti maintenait pour le second tour des municipales sa consigne de "battre la droite" mais n'appellerait pas à voter pour les listes PS et PCF, qui ont toutes refusé une fusion avec les listes LCR.

"Glissement vers le MoDem"
A quelques heures du dépôt des listes mardi à 18H00, le porte-parole de la LCR a tenu une conférence de presse qu'il a qualifiée de "préventive" alertant le PS qu'il "sera seul responsable" d'un éventuel échec dans les villes où le duel droite-gauche est serré et où la LCR a fait de bons scores, supérieurs à 5%.

Parmi ces points chauds la LCR mentionne Pau, Saint-Brieuc, Toulouse, Nancy Amiens, où parfois son résultat avoisine les 10% au premier tour.

"Dans une quarantaine de villes, où il y avait une possibilité d'accord, nos listes ont proposé des fusions techniques"- sans participation à la majorité municipale- mais ont essuyé "partout un refus", souligne Guillaume Liegard, membre de la direction du parti.

Dans 5 cités - Louviers, Noisy-le-Grand, Clermont-Ferrand, Quimperlé, Foix- où elle a obtenu plus de 10% au premier tour, la LCR maintiendra sa liste au second.





Loading