Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La France toujours intéressée par le programme nucléaire égyptien

| Lundi 31 Mars 2008



 La France souhaite vivement participer au programme nucléaire égyptien, a affirmé dimanche au Caire la secrétaire d'Etat française au commerce extérieur, Anne-Marie Idrac. C'est en Egypte que Mme Idrac a effectué son premier déplacement à l'étranger depuis son entrée au gouvernement le 18 mars, alors que le commerce extérieur français a enregistré un déficit commercial historique l'an dernier.
"La France est particulièrement intéressée par les dynamiques nouvelles qui s'ouvrent en Egypte" dans le nucléaire, a déclaré à la presse Mme Idrac, qui achève lundi sa visite de 48 heures.
Mme Idrac, qui a évoqué le dossier nucléaire avec le Premier ministre égyptien Ahmad Nazif, doit s'entretenir lundi avec le ministre de l'Electricité et de l'Energie, Hassan Younès, à la demande de la secrétaire d'Etat.
"La France a une expérience reconnue ici comme dans le monde, et elle pourrait éventuellement participer au programme égyptien", a-t-elle ajouté.
Un accord de coopération nucléaire a été signé la semaine dernière à Moscou par les présidents égyptien et russe Hosni Moubarak et Vladimir Poutine, donnant un avantage à la Russie dans la compétition commerciale qui va s'ouvrir.
Un appel d'offres pour la construction de la première des quatre futures centrales égyptiennes devrait être lancé d'ici la fin de l'année.
Mme Idrac a indiqué que l'entreprise française Technip pourrait déjà répondre à un appel d'offres lié aux études pour la construction de cette centrale.
Au cours de sa visite, la secrétaire d'Etat française a rencontré six ministres et visité le pôle technologique "Smart Village", près du Caire.




Loading