Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La France rappelle l'importance qu'elle accorde à 'l'indépendance, à la souveraineté et à la stabilité du Liban'

| Lundi 21 Mai 2007



Bernard Kouchner, chef de la diplomatie française, pourrait rencontrer prochainement le Premier ministre libanais Fouad Siniora, annonce le Quai d'Orsay lundi, au lendemain des affrontements à Tripoli et de l'attentat à Beyrouth.

Dimanche, des affrontements entre l'armée libanaise et les militants palestiniens du mouvement Fatah al-Islam ont fait au moins 47 morts à Tripoli (nord). Dans la soirée, une bombe a fait un mort dans le quartier chrétien d'Achrafieh à Beyrouth.

Bernard Kouchner a téléphoné dimanche à Fouad Siniora "pour lui rappeler toute l'importance que nous accordons à l'indépendance, à la souveraineté et à la stabilité du Liban et pour s'enquérir de la situation, notamment à Tripoli", selon un communiqué diffusé lundi par le Quai d'Orsay.

"Il lui a exprimé la solidarité de la France et sa confiance dans les autorités libanaises pour rétablir le calme et restaurer l'ordre dans cette région du Liban".

Bernard Kouchner et Fouad Siniora "ont évoqué un projet de rencontre proche". Le ministre français des Affaires étrangères a réaffirmé "l'attachement" de Paris "à la mise en place du tribunal à caractère international chargé, notamment, de juger les assassins de Rafic Hariri et de ses compagnons".




Loading