Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'islamophobie, un fléau moins prononcé en Bretagne

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 5 Février 2014



Voulant en savoir plus sur la connaissance que les Bretons ont de leur culture mais aussi « la façon dont ils appréhendent la diversité culturelle », l’association Bretagne culture diversité (BCD)/Sevenadurioù a commandé un sondage à l’institut TMO régions. 1 003 personnes de 18 ans et plus ont été interrogées par téléphone entre les 9 et 17 décembre 2013.

Les résultats de cette enquête publiée sur le site de BCD fin janvier montrent que la Bretagne est une région où l’ouverture d’esprit des habitants et beaucoup plus forte que chez le reste des Français. Les réponses des sondés témoignent ainsi d’une « faible islamophobie » avec 60 % des sondés qui pensent qu'« on peut être Breton et musulman ».

En comparaison, dans un sondage Ipsos de janvier dernier, seuls 37 % des Français pensent que la religion musulmane est compatible avec les valeurs de la société française, fait remarquer BCD. De plus, seuls 21 % des habitants de Bretagne pensent qu'il y a trop d'étrangers (non Français) en Bretagne contre 66 % des Français.

« Un faible repli sur soi » des Bretons est également noté car pour 63 % d’entre eux, on peut devenir Breton si on aime la Bretagne même si l'on n'y est pas né ou si l'on n'a pas de parents bretons. 71 % des habitants de Bretagne pensent parallèlement que leur région doit s'ouvrir davantage au monde, contre seulement 17 % pour lesquels elle doit se protéger davantage. A l’inverse, les Français sont une majorité (58 %) à opter pour cette deuxième réponse.

Dans le même état d'esprit, les Bretons sont également une majorité (45 %) à considérer que « la mondialisation est une opportunité pour la Bretagne ». 37 % la voient comme une menace contre 61 % au plan national.

Sur les questions de perception de la diversité, une fracture est nettement visible entre les habitants de cette région et le reste des Français. Ce sondage montre, par ailleurs, que les habitants de la Bretagne sont très nombreux (86,5 %) à être très attachés à leur région.

BCD compte bien renouveler cette enquête régulièrement afin de mesurer l’impact de ses actions et l’évolution du contexte dans lequel elles se développent, Au regard de ce premier baromètre, l'association, qui promeut la diversité culturelle, a la chance d’évoluer dans un environnement où les habitants sont visiblement avides de s'ouvrir aux autres.

Lire aussi :
L'ignorance à l’origine de la peur de l’islam ?
Sur l'islamophobie sondagière
Les Français islamophobes ? Le sondage qui fait mal
L'islam rejeté pour une majorité de Français, vive 2013 !